Le gouvernement japonais se prépare à revoir sa politique de traitement des déchets nucléaires. Les efforts déployés pour trouver des sites afin d’entreposer les déchets nucléaires fortement radioactifs sont en effet dans l’impasse.

 

Une commission d’experts du ministère de l’Industrie va se pencher sur le dossier le mois prochain, estimant que les efforts actuels doivent faire l’objet d’une révision complète.

Le gouvernement avait légiféré pour enterrer les déchets nucléaires fortement radioactifs et commencé à sélectionner des sites d’enfouissement en 2000. Les emplacements n’ont cependant pas encore été choisis.

Le Conseil des sciences du Japon a proposé l’année dernière que le gouvernement passe complètement en revue sa politique actuelle. Il a suggéré que les déchets fortement radioactifs doivent être temporairement entreposés sur le sol ou sous le sol pour une durée allant de plusieurs décennies à plusieurs siècles.

Selon l’organisme, le Japon est soumis à une activité sismique et les moyens technologiques actuels qui permettent de déterminer la stabilité des formations géologiques sur plusieurs dizaines de millénaires restent limités.

Le ministère a enfin fait savoir que la commission allait aussi passer en revue les méthodes finales de traitement sur la base des propositions du conseil.

Discussions

Laisser un commentaire