Le Japon souhaite accueillir davantage de voyageurs fortunés à travers le monde à partir d’avril prochain, en leur permettant de rester jusqu’à un an dans le pays, grâce à un nouveau type de visa.

 

Le gouvernement a décidé d’assouplir les règles relatives aux visas dans le cadre de son objectif touristique. Actuellement, la plupart des voyageurs que ce soit pour les affaires ou le tourisme sont autorisés à entrer dans le pays sans visa et à y séjourner pour une période de 90 jours maximum.

Les visiteurs étrangers auront un permis spécial – renouvelable une fois – pour un séjour pouvant durer jusqu’à six mois, à condition qu’ils proviennent de l’un des 66 pays et régions ayant un accord de réciprocité de l’exemption de visa avec le Japon.

Cependant, les voyageurs doivent avoir au moins 60 ans, fournir un certificat de leur banque présentant un solde de 30 millions de yens (~215 000 €) ou plus pour un couple marié et prouver qu’ils disposent d’une couverture santé.

De nombreux pays offrent des visas de longs séjour pour les étrangers. Le Portugal, par exemple, a lancé en 2012 un programme nommé « Visa Gold », qui exige au bénéficiaire d’investir dans le pays, par exemple dans l’immobilier. Le gouvernement japonais n’aura pas de telles exigences.

Au sein du gouvernement, certains suggèrent que l’âge requis soit abaissé à moins de 60 ans.

Voyant ces riches touristes venus de l’étranger comme un facteur de relance économique, le gouvernement estime qu’un séjour prolongé au Japon va leur permettre de découvrir les hauts lieux touristiques que sont Tokyo et Kyoto mais aussi les régions plus reculées. Le gouvernement soutient que cela va donner un coup de pouce à l’économie locale.

Les touristes étrangers avides de longs séjours affluent d’ores et déjà vers des villes comme Karuizawa, dans la préfecture de Nagano, ou encore Niseko à Hokkaido, ou maisons de vacances, hôtels et autres établissements sont désormais disponibles.

 

Source: Nikkei || Image : Shutterstock

 

Discussions

5 Réponses

  1. Dio Brando

    Encore une belle preuve de la stupidite des politiciens japonais vivant hors des realites du monde. A l’instar du fameux visa « high skill », cela sera une catastrophe et peu de personnes seront interessees.

    • Daija Sagan

      Tout à fait d’accord. Qui plus est ce n’est pas avec une limitation au + de 60 ans que le problème du vieillissement de la population risque de s’arranger ! Super l’idée du visa « géronto-ploutocratique », fallait y penser !

    • Jap

      Je vois pas pourquoi ça gêne surtout que ça va touche peu de gens.
      De plus c’est un visa d’un an.
      S’il sont fortunés, c’est qu’ils vont dépenser de l’argent donc ca fera tourner l’économie.

      Je vois pas ou est le mal? Peut être la jalousie?

  2. SAADANE

    Ils ne veulent pas 100 balles et un mars aussi ? Mais bon je pense que ce n’est qu’aux citoyens à émettre un avis, pas nous. On peut juste être embêter mais c’est tout…
    Ce qui m’interroge le plus c’est qu’il est destiné aux riches touristes : je comprends(je ne prends pas position) le solde minimale, mais pourquoi limiter l’âge dans ce cas là ? Ils se tirent une balle dans le pied… D’autant que les nouveaux riches du XXIème s. sont plus dans la quarantaine. Ah oi, vu la cible du visa l’avis de Daija Sagan est caduque.

  3. caligula63

    Dans le même genre, Malte avait fait mieux. Ils proposaient, ni plus ni moins que d’obtenir la nationalité maltaise en échange d’une grosse somme, avec – et ce n’est pas rien – la possibilité de pouvoir circuler en toute liberté dans l’espace Shengen… C’est pas bô, ça?

    L’Europe a bien essayé de s’y opposer, mais walou! D’autant que les anglais le font aussi.

Laisser un commentaire