Le Japon aurait consenti plus de 17 milliards de dollars d’aide aux nations en développement pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Cette information sera communiquée par les responsables nippons participant à la COP18, une conférence des nations unies sur le climat devant commencer le 26 novembre.

Les participants à cette rencontre programmée au Qatar devront faire face aux divergences d’opinion entre les nations développées et les émergentes. Les premières demandent aux plus gros pollueurs, notamment la Chine et l’Inde, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les pays en développement demandent une assistance financière et technique accrue.

Les représentants du Japon annonceront que Tokyo a rempli l’engagement pris il y a trois ans de fournir 15 milliards de dollars d’aide dans ce domaine. Ils sont prêts à promettre plus, même si aucun montant ne devrait être annoncé.

Discussions

Laisser un commentaire