Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, a exprimé l’espoir que son pays renforce ses liens avec les nations d’Amérique latine par le truchement du commerce bilatéral et de négociations de libre-échange dans le cadre du PTP, le Partenariat transpacifique.

 

M. Kishida, actuellement en tournée dans cette zone jusqu’à dimanche, a prononcé hier lundi à Mexico, la capitale du Mexique, un discours devant un parterre d’experts en relations internationales.

Le chef de la diplomatie nippone a souligné que l’Amérique latine était un important producteur de minerais et d’aliments essentiels pour le Japon, et que la valeur du commerce combiné entre le Japon et les nations de cette région avait doublé au cours de la décennie passée.

M. Kishida a rappelé que les firmes japonaises ne se contentaient pas d’acheter et de vendre des produits avec des partenaires de cette région du monde, mais qu’elles avaient instauré un modèle entrepreneurial de production en collaboration avec des partenaires locaux, afin de croitre ensemble grâce au transfert de technologies avancées japonaises à ces partenaires locaux.

M. Kishida a également précisé que le Japon allait prendre une part active aux négociations du PTP, et qu’il soutenait l’idée audacieuse de créer une zone de libre-échange transpacifique. Le Mexique, le Pérou et le Chili sont déjà membres des pays en négociation.

Le ministre estime qu’une communauté internationale harmonieuse est caractérisée par le maintien de la paix par des règles communes, et non pas par la force. Il s’est félicité que le Japon et l’Amérique latine partageaient un idéal fondamental de démocratie et de prééminence du droit dans la gouvernance de leurs nations.

Discussions

Laisser un commentaire