Le gouvernement s’est fixé pour objectif de rallonger l’espérance de vie en bonne santé d’une année et diminuer d’un quart la proportion des personnes atteintes du syndrome métabolique d’ici 2020.

 

Le « syndrome métabolique » ou syndrome X, est un état de santé qui peut être causé par des maladies dites de civilisation, augmentant les risques de diabète de type 2, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébrales.

Avec le niveau de vie qui s’améliore, le Japon, en tant que pays développé dans le domaine de la médecine et du bien-être, veut montrer l’exemple.

Au Japon, l’espérance de vie moyenne pour les hommes est de 79,94 ans, et de 86,41 ans pour les femmes. Cependant, l’espérance de vie en bonne santé reste à 70,42 ans pour les hommes et 73,62 ans pour les femmes.

Selon le gouvernement, étendre l’espérance de vie en bonne santé s’avère être une nécessité au vu de la progression du vieillissement de la population.

D’un côté, le gouvernement a annoncé d’ici 2020 diminuer de 25% le nombre de personnes atteintes du syndrome métabolique par rapport à 2008. On estime à 14 millions les personnes concernées par le syndrome métabolique, en incluant celles qui pourraient le contracter.

Selon une enquête effectuée en 2012, 15,6% de la population serait atteinte par ce syndrome. Le pourcentage des personnes âgés 40 et 74 ans allant voir leur médecins pour un examen médical précis (pour le syndrome métabolique) est de 46,2%. Estimé trop bas par le gouvernement, il voudrait augmenter ce pourcentage à 80%.

 

Source : Yomiuri

Discussions

Laisser un commentaire