Afin de renforcer la compréhension du pays du Soleil Levant au niveau international,  des livres japonais concernant la culture, l’histoire et la technologie de pointe vont être traduits en anglais. 

 

Le gouvernement a mis en place ce projet afin de contrer les efforts de la Chine et de la Corée du Sud à publier des œuvres de leur propre point de vue sur des sujets historiques et de conflits territoriaux avec le Japon.

Le Cabinet du Japon a réservé 80 millions de yen dans le budget de l’année fiscale en cours au financement des traductions de livres japonais, ce qui s’avère difficile pour les entreprises privées, la marge de profit étant faible.

Le gouvernement prévoit de présenter ces livres traduits à un large public, et certains de ses travaux à des experts.

Les sujets des livres concernés par cette mesure varieront des technologies utilisées dans l’industrie de pointe automobile à la cuisine traditionnelle japonaise appelée « washoku (和食) « .  Le gouvernement évoque également la possibilité que d’autres catégories de livres puissent être traduites en anglais, afin d’inclure les ouvrages traitant des conflits territoriaux.

Le mois dernier, un comité composé de sept experts diplomates et scientifiques a été formé. Chaque membre devra soumettre des livres à la traduction et le gouvernement fera ensuite un choix parmi les livres recommandés.

Le gouvernement envisage de faire don des livres traduits en anglais à des bibliothèques et instituts de recherche à l’étranger.

Plus tôt ce mois-ci, la Corée du Sud a fait l’annonce de la proche publication en anglais (et autres langues)  d’un livre blanc concernant les femmes de réconfort.

En 2012, la Chine a publié un livre blanc, traduit en anglais, dans lequel elle revendiquait l’appartenance des îles Senkaku.

Pour des raisons tant culturelles que diplomatiques, il devient important que le Japon, par la traduction de ses ouvrages, permette à un plus grand public d’accéder à ses ressources littéraires et historiques.

 

Source : Yomiuri || Image : Shutterstock

Discussions

2 Réponses

  1. Valjean

    Bon il est vrai qu’il y a des propos assez bizarre (surtout venant de la Corée) concernant l’histoire. Mais le Japon est loin d’être tout rose et je pense que du cote de l’histoire japonaise, il y a pas mal de bullshit également.

Laisser un commentaire