En dépit d’être la 3ème puissance économique mondiale, le Japon se classe seulement à la 104ème place parmi 142 pays en termes d’égalité des sexes, selon le rapport de 2014 du Forum économique mondial sur l’inégalité entre les sexes.

 

Il n’a gagné qu’une seule place par rapport à l’année dernière, en raison du peu de nombre de femmes représentées en politique et au peu d’opportunités proposées dans le monde du travail, classant le pays respectivement à la 129e et 102e place.

Le Forum économique mondial organise la réunion annuelle de Davos en Suisse, en présence de dirigeants politiques et économiques à travers le monde. Le rapport étudie l’égalité des hommes et des femmes en se basant sur les domaines de la politique, l’économie, l’éducation et la santé.

Dans la catégorie politique, le Japon n’a eu que 5,8 sur 100.

Concernant le nombre de femmes au parlement, le Japon est classé à la 126e place sur 137 pays.

Actuellement, la représentation féminine dans les chambres basse et haute de la Diète est de 8,1% et 16%, reflétant une domination masculine dans les assemblées locales – principale source des membres de la Diète.

Le Japon se place à la 112ème place pour la présence féminine dans des postes à responsabilité.

Le classement est basé sur les chiffres de janvier.

 

 

Source : Asahi || image : Shutterstock.com

Discussions

15 Réponses

  1. daigoro893

    j’ai jamais compris pourquoi on veut rendre les sexes égaux? Je ne crois pas que ce soit une « évolution » mais plutôt une « décadence », symptôme d’un système malade et devant se soigner…

    Certes, pour un travail égal, de payer les femmes de manière similaire aux hommes me parait totalement justifié. Mais vouloir faire des femmes, des hommes comme les autres, non vraiment je n’adhère pas et on voit les dégâts que cela a au Japon sur la natalité, les femmes ne voulant plus etre femme au foyer mais travailler comme des hommes et faire carrière ou se faire traiter de fainéante si elles osent vouloir élever leurs enfants. Si la nature à fait les femmes et les hommes inégaux ou plutôt différents, c’est bien pour créer une harmonie, vouloir les rendre « égaux » est une ineptie contre nature. On sait ce qui arrive quand on pense être au dessus des lois naturelles…

    Quant a penser que mettre autant de femmes que d’homme dans les postes politique et de penser que le sexe n’influe en rien sur la pensée, c’est la aussi nier que les femmes ont un affectif et une mode de pensée radicalement différent de celui des hommes. D’aucuns diront qu’il suffit d’elever les femmes et les hommes de la meme manière et cela disparaitra. Je pense que c’est totalement ridicule et il n’y a guere que les pays occidentaux pour penser ça… Le Japon commence à etre contaminé et cela est assez inquiétant.

    • SeeZu

      « Mais vouloir faire des femmes, des hommes comme les autres, non vraiment je n’adhère pas »
      Faire des femmes des hommes comme les autres ?
      Ou voyez vous ça ? On parle ici de droit, d’ouvertures à l’emploi, de santé, d’éducation… il s’agit ici d’individus, dans leur individualité, pas une bataille femme/homme avec les femmes qui veulent devenir des hommes. Elles veulent juste les memes droits et les memes possibilités en tant qu’individu… rien de plus.
      « on voit les dégâts que cela a au Japon sur la natalité, les femmes ne voulant plus etre femme au foyer mais travailler comme des hommes »
      Ah car seuls les hommes travaillent ? je ne comprends pas cette manie « comme des hommes » elles veulent travailler point, etre une femme carrieriste ne rend pas plus homme qu’etre une femme au foyer que je sache. Pour la natalité, peut etre ce dû au fait que les hommes n’ont pas acces aux congés paternité non ? Le probleme vient de la société. La femme travaille ? Alors que l’on permette aux pères de prendre des congés paternité. Or ce n’est pas le cas là-bas, alors que l’on ne vienne pas insinuer que c’est la faute des femmes, si au Japon on permettait aux hommes de se charger des enfants, et offrait plus de crèches, les femmes seraient peut etre moins réticentes à enfanter.

      « Si la nature à fait les femmes et les hommes inégaux ou plutôt différents, c’est bien pour créer une harmonie »
      Il est prouvé scientifiquement, que cerveau masculin et féminin n’ont aucune différence à la naissance, ils sont identiques, c’est l’éducation et la société qui formate ensuite l’homme et la femme dans les archétypes qui leur sont attribués.
      « vouloir les rendre « égaux » est une ineptie contre nature. On sait ce qui arrive quand on pense être au dessus des lois naturelles… »
      Je n’ai pas remarqué le moindre problème chez les pays nordiques…
      et puis c’est quoi ces « lois naturelles » ? Cette « contre nature » ? Il ya des pays matriarchaux qui marchent aussi « bien » que les pays patriarcaux…
      D’ailleurs éclairez moi donc sur ce qui arrive quand on pense etre au dessus de ces dites lois, je suis curieuse de le savoir…

      « Quant a penser que mettre autant de femmes que d’homme dans les postes politique et de penser que le sexe n’influe en rien sur la pensée, c’est la aussi nier que les femmes ont un affectif et une mode de pensée radicalement différent de celui des hommes. »
      Inepties, billevesées, sur quoi vous appuyez vous pour dire cela ?
      Vous voulez des preuves de l’inexistence totale de différence entre le cerveau d’un homme et d’une femme, ou etes vous capable de faire la recherche par vous meme ? (si ce n’est pas le cas, je serai ravie de vous envoyer de jolis liens de neuro-scientifiques avisés, et de recherches, sondages, statistiques objectives sur ce point)

      « D’aucuns diront qu’il suffit d’elever les femmes et les hommes de la meme manière et cela disparaitra. »
      Je suis navrée de vous le dire… mais j’en suis la preuve formelle, je n’ai jamais été élevée 100% comme une fille, ni 100% comme un garçon, au résultat je jouais à la barbie, avec des épées, je faisais de la danse classique et du ju-jitsu, et il s’avère que j’ai plus de force physique que la plupart des individus masculins que je rencontre, et je travaille dans un secteur machiste et typiquement masculin où il est difficile de se faire une place en tant que femme : le jeu vidéo.

      Donc oui, il suffit d’une éducation non genrée, d’un mode de vie sain, et les barrières homme/femme s’écroulent. D’autant plus que beaucoup de jeunes garçons souffrent de ce stéréotype d »homme fort brave qui ne pleure jamais ». J’ai vu de nombreuses interviews de jeunes hommes proches du suicide à cause de ce formatage abusif de notre société et de l’éducation qu’elle prône. La femme n’est pas la seule atteinte dans ce système…
      Je ne veux en aucun cas etre agressive envers vous, mais veuillez vous renseigner sur ce que vous dites, plutôt que de sortir les clichés véhiculés par notre société de consommation rose et bleue.

    • Shibori-san
      Shibori-san

      Ah oui, c’est sûr, quelle terrible société celle où une femme se verrait offrir les mêmes choix de carrière/de vie qu’un homme, le même salaire, la même considération… et où à l’inverse un homme pourrait faire des choix jusque là plutôt pris par des femmes, j’en tremble de peur.

      Trêve d’ironie, je remarque que ces derniers temps on donne aux mots « égalité » et « nature » le sens qui arrange l’argumentation que l’on veut développer.

      Sinon au rang des affirmations auxquelles je n’adhère pas, je range :

      « vouloir faire des femmes, des hommes comme les autres » -> en quoi une femme se transforme-t-elle en homme par le fait d’exercer un métier ?

      « se faire traiter de fainéante si elles osent vouloir élever leurs enfants » -> c’est plutôt le contraire que j’entends : c’est les femmes qui travaillent qui seraient des mauvaises mères, faudrait arrêter la victimisation inventée de toutes pièces. D’autant plus que ces derniers mois des voix se sont élèvées pour renvoyer les femmes dans leurs foyers pour que en ces temps de crise économique le peu de travail disponible reviennent aux hommes.

      « les femmes ne voulant plus être femme au foyer mais travailler comme des hommes et faire carrière » -> les femmes doivent obligatoirement pouponner au foyer pour respecter l’ordre de la nature je suppose ? Et bien sûr logiquement un homme ne pourrait être père au foyer s’il le préfère. Bref, le choix de décider de la vie que l’on veut mener pour s’épanouir = poubelle je suppose ? Et aussi, elles peuvent « travailler » tout court, pourquoi forcément adjoindre le « comme des hommes » ?

      Enfin si les hommes et les femmes ont bien « des affectifs et des modes de pensée radicalement différents » l’un de l’autre (ce dont je ne suis qu’à moitié convaincue, mais développer serait trop long et un autre débat), pourquoi on n’utiliserait pas cette complémentarité -autre mot qui revient sans arrêt- dans le monde du travail autant qu’à la maison ?
      Pourquoi toujours vouloir créer des clivages à cause de ces différences au lieu les utiliser pour s’enrichir quels que soient les domaines ?

      Pour finir je ne vois pas en quoi le Japon est « contaminé » parce que comme le dit justement cet article le Japon est très loin de l’égalité homme-femme, les femmes qui choisissent de faire carrière et de ne pas faire d’enfants (l’un entrainant l’autre au Japon) sont minoritaires, ce ne sont pas elles qui mettent en danger la natalité et récemment un sondage révélait qu’une majorité de jeunes filles se voyaient femmes au foyer dans l’avenir. Tout cela ne l’empêche pas de faire face à une importante crise de société, sur la natalité particulièrement et les causes en sont bien plus complexes que le raccourci « les femmes veulent devenir des hommes ».

      Personnellement je n’aimerais être ni un homme ni une femme au Japon tellement l’un et l’autre sont prisonniers d’étroits carcans imposés pas la société (ou la nature, allez savoir).

    • Kamome

      L’opinion des uns et des autres est évidemment libre….
      Après, il y a des sociologues, des historiens, des psychologues pour nous éviter de dire n’importe quoi…
      je ne peux qu’inviter Daigoro à lire des livre sérieux en termes d’égalité de genres.

      Bis

      Kamome

  2. Dio Brando

    Pas grande chose a rajouter vu que Seezu et Shibori-san ont deja tout dit!
    Chacun a sa maniere de pensee mais je doute que vous fassiez changer Daigoro qui a la sienne bien ancree dans un ancien temps: la femme c’est a la maison pour les gosses etc…et le pere a bosser, que le model « etranger » voulant un equilibre et respectant les individualites et droits de chacun sont une maladie pour le Japon. -_-
    http://www.nipponconnection.fr/43-des-japonaises-souhaitent-que-les-femmes-restent-au-foyer/

    • SeeZu

      Oui je me doute que ça ne le fera pas changer d’avis… mais je ne peux pas laisser ce genre de commentaire tel quel sans donner de contre exemple… ça m’hérisse le poil de voir partout les meme clichés…

      • Dio Brando

        Seezu je sais je sais ^^
        Chacun campera sur ses positions mais clairement ca ne fera pas avancer les libertes de la femme.
        Vu ma longue experience du Japon, ca aide pour analyser et comprendre le Japon dans sa globalite, sa societe, ses moeurs etc…et notamment de l’origine de sa lente evolution ou au contraire lors de changements radicaux 😉

      • SeeZu

        Ah non mais je n’étais pas agressive. x)
        J’ai déjà eu l’occasion de débattre sexisme-féminisme, et il m’est tout de meme arrivé, malgré internet et ses trolls, de pouvoir débattre calmement avec une personne dont l’avis divergeait avec le mien, au final nous avons fait des concessions l’un l’autre et nous avons appris des choses de chaque côté. C’est rare mais ça arrive, donc quand je réponds à un commentaire j’espère parfois retrouver cet échange. ^^
        Sinon je n’ai malheureusement pas d’expériences du japon depuis ma petite France, et il est toujours agréable de voir une personne qui connait comment cela se passe là bas.
        Je ne veux pas faire mon otaku qui se désillusionnera une fois au Japon donc j’essaie de lire beaucoup sur le pays, en bon comme en mauvais, mais rien ne vaut l’immersion totale je me doute. 🙂

      • Dio Brando

        C’est deja TRES bien car quand on aime un pays generalement on ne souhaite que se focaliser sur le bon alors que des points negatifs permettent d’ameliorer sa connaissance et decouvrir beaucoup d’aspects inconnus…et au passage realiser la chance qu’on a ou inversement 😉

  3. serpo

    Ce classement n’a aucune valeur.
    Il est biaisé d’office.
    Quid des chiffres sur la santé ou les femmes sont mieux soignés que les hommes, des chiffres sur l’espérance de vie, sur l’éducation ou les femmes sont aussi avantagés, sur les morts aux travail ou 95% des morts sont des hommes, le suicide a 80% masculin etc etc.
    C’est sur que si on occulte tous les domaines ou les femmes sont avantagés, on ne va pas avancé.

    • Greg

      Ce classement n’a aucune valeur parce que c’est un outil d’instrumentalisation politique, dicté par un cartel de politiciens, de PDG et autres actionnaires qui imposent leur vision à l’échelle mondiale et font pression sur quiconque ne serait pas d’accord avec leur panel idéologique…

      C’est là que se trouve le centre du débat, et c’est ce qui explique toute la polémique de « l’égalité des sexes », qui n’est grosso modo qu’un moyen de mettre les femmes au boulot en les faisant trimer autant que les hommes. Et tant pis pour les gosses, qui ne seront plus dépendants de la mère mais du système marchand dans lequel ils naissent…

      J’aimerais bien que les féministes (sans doute sincères) qui me lisent réfléchissent à cela…

      • Shibori-san
        Shibori-san

        Peut-être que lutter pour plus d’égalité d’un coté et ne pas se faire exploiter au travail de l’autre sont deux combats différents et pas incompatibles tu ne penses pas ?

        Je ne trouve d’ailleurs pas que le modèle traditionnel japonais soit formidable pour les hommes : ils travaillent très tard (ce serait mal vu sinon), prennent peu de vacances (idem), doivent sortir le soir (et parfois le week-end) boire un coup avec les collègues, du coup ils rentrent très tard chez eux et ne voit presque jamais leur femme et leurs enfants. On comprend que certains aient l’impression de n’avoir d’autre utilité dans leur famille que de ramener le chèque à la fin du mois.

        En te lisant j’ai l’impression que tu dis : « Bon ok, les hommes triment à mort, mais qu’au moins on préserve les femmes de ce sort pour le bien des enfants surtout ».

        Et si on essayait d’améliorer les conditions de vie de tout le monde ?

    • Shibori-san
      Shibori-san

      Justement, tous ces points : « chiffres sur l’espérance de vie,[..] sur les morts aux travail ou 95% des morts sont des hommes, le suicide a 80% masculin etc etc. » sont la conséquence logique du fait qu’au Japon ce sont principalement les hommes qui se tuent (et parfois littéralement) au travail et qui supporte une responsabilité écrasante vis à vis de leur famille. Le système broie aussi les hommes.

      Pour l’éducation et les soins, par contre, je manque d’infos, ça m’intéresserait d’en avoir.

Laisser un commentaire