Privée de chasse à la baleine en Antarctique, le Japon va tout de même poursuivre son programme dans l’océan Pacifique. L’organisation écologiste Sea Shepherd affirme quant à elle qu’une reprise est bel et bien envisagée.

 

Le Japon a décidé de poursuivre la chasse « scientifique » à la baleine dans l’océan Pacifique, indiquent vendredi des médias japonais. Il a pris cette mesure deux semaines à peine après avoir été interdit de pêche aux cétacés en Antarctique.

Selon la télévision publique NHK et l’agence de presse Kyodo, le gouvernement japonais envisage de modifier son programme de pêche dite scientifique, en réduisant notamment les prises. Un porte-parole de l’agence des pêches japonaise a refusé de commenter ces informations.

Contraint et forcé par la justice internationale, le Japon avait annoncé début avril qu’il renonçait à sa prochaine campagne de chasse à la baleine dans l’Antarctique, une première depuis 27 ans.

Conformément à l’avis rendu par la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute instance judiciaire de l’ONU, l’Agence des pêches japonaise avait indiqué qu’elle annulait sa prochaine expédition annuelle, qui aurait dû démarrer cet hiver.

Mais un responsable de l’agence des pêches s’était empressé de préciser que le Japon prévoyait « de poursuivre le programme de recherche baleinière ailleurs comme prévu ».

Le 14 avril dernier, le Japon avait indiqué qu’il n’avait pas encore pris de décision quant à une éventuelle campagne en Antarctique en 2015-2016. L’organisation écologiste Sea Shepherd affirme quant à elle qu’une reprise est bel et bien envisagée.

 

En attendant Obama

 

Malgré la « victoire » devant la CIJ, l’Australie et la Nouvelle-Zélande avaient rapidement dit craindre que Tokyo ne tente de contourner l’interdiction de la CIJ. Il avait déjà détourné pendant des années le moratoire de 1986 édicté par la Commission baleinière internationale (CBI) qui n’autorisait que la pêche scientifique.

Ces informations interviennent alors que le président américain Barack Obama est attendu au Japon la semaine prochaine et que, probablement pour éviter un couac diplomatique, le Japon a décidé de retarder de quelques jours le départ de ses navires baleiniers pour le Pacifique.

Ils devaient lever l’ancre le 22 avril, la veille de l’arrivée d’Obama. Finalement, ils prendront la mer le 26, au lendemain de son départ.

 

Source: ATS

Discussions

Laisser un commentaire