Des responsables de l’environnement du Japon, de la Chine et de la Corée du Sud vont lancer un nouveau cadre de lutte contre la pollution.

 

Les ministres japonais et sud-coréen de l’Environnement et le vice-ministre chinois de la Protection de l’environnement ont adopté ce lundi une déclaration conjointe. L’accord conclut une rencontre de deux jours dans la ville japonaise de Kitakyushu.

Le thème principal était la réponse à donner à la pollution de l’air en provenance de la Chine causée par de minuscules particules appelées PM2,5.

La déclaration mentionne que les pays mettront en place un cadre pour discuter des questions environnementales, qui s’étendra à la recherche et à l’observation des polluants atmosphériques.

Le ministre japonais de l’Environnement Nobuteru Ishihara présidait la rencontre. Il a déclaré que l’accord était un pas dans la bonne direction pour contrer la pollution atmosphérique.

Le vice-ministre chinois de la Protection de l’environnement Li Ganjie a déclaré que le cadre de travail aiderait à promouvoir un développement durable.

Yoon Seong-kyu, le ministre sud-coréen de l’Environnement, a souligné que les efforts de lutte contre la pollution environnementale demanderaient la participation d’un large éventail d’experts.

Le gouvernement japonais espère que les efforts conjoints dans ce sens aideront à améliorer les relations avec la Chine et la Corée du Sud.

Discussions

Laisser un commentaire