Le gouvernement japonais projette de fêter demain le «jour de Takeshima», le nom japonais des îlots de Dokdo, malgré l’appel répété de la Corée du Sud à annuler cet événement controversé.

 

La préfecture de Shimane organisera une cérémonie pour fêter le 9e anniversaire du «jour de Takeshima», avec la participation de près de 500 personnes, dont des officiels gouvernementaux, députés et citoyens.

Au nom du gouvernement, Yoshitami Kameoka, un officiel de niveau vice-ministériel, assistera à cet événement. Le gouvernement Shinzo Abe enverra un officiel pour la deuxième année consécutive.

L’événement a été lancé par la préfecture japonaise de Shimane en 2006 afin de soutenir les revendications de souveraineté du Japon sur les îlots de Dokdo.

Le ministère des Affaires étrangères sud-coréen a dit le 14 février que «notre gouvernement ne peut jamais pardonner une telle action provocatrice du Japon après ce qu’il a fait l’année dernière concernant Dokdo.

«Si le Japon prend une action provocatrice, nous réagirons sévèrement contre cela.» Malgré la protestation de Séoul, Tokyo devrait organiser cet événement, qui pourrait encore faire augmenter les tensions diplomatiques entre les deux voisins.

A l’approche du jour de Takeshima l’année dernière, Séoul avait fait une demande similaire, mais Tokyo avait quand même organisé l’événement. Les revendications territoriales continues du Japon sur Dokdo ont rendu les relations Corée du Sud-Japon glaciales.

Des groupes civiques sud-coréens projettent de faire une manifestation afin de condamner le gouvernement japonais demain sur le lieu où se déroulera l’événement du «jour Takeshima».

 

Source: Yonhap

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

 

Discussions

Laisser un commentaire