Le secrétaire général du gouvernement japonais Yoshihide Suga a déclaré mardi que le Japon et les États-Unis imposeront des sanctions financières plus dures contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

 

M. Suga déclaré lors d’une conférence de presse que la visite du sous-secrétaire au terrorisme et au renseignement financier au ministère des Finances, M. David Cohen a obtenu un accord avec les autorités japonaises de ministères des Affaires étrangères et des Finances sur l’ initiative.

M. Suga a dit que le Japon va progressivement mettre en œuvre des résolutions de l’ONU et est en réflexion pour imposer les mêmes sanctions comme les États-Unis contre la RPDC.

Lors d’ une conférence de presse séparée tenue dans la journée, le ministre de la Défense japonais Itsunori Onodera dit que le Japon suivra de près la RPDC, qui avait averti qu’elle allait lancer une attaque nucléaire préventive contre les États-Unis et le Japon.

Le gouvernement américain a imposé unilatéralement des sanctions financières sur une banque et quatre responsables de la RPDC, les accusant d’être impliqués dans les plans nucléaires et du développement de missiles de la RPDC.

Le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité le 7 mars une résolution demandant à la RPDC de ne pas procéder à un nouvel essai nucléaire, de renoncer à tout programme d’armement nucléaire et de retourner au Traité de non-prolifération nucléaire.

Discussions

Laisser un commentaire