Le premier ministre japonais Shinzo Abe et le président russe Vladimir Poutine ont émis un communiqué après leur entretien lundi à Moscou.

 

On peut y lire que les deux pays n’ont pas encore signé de traité de paix, 67 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Dans ce communiqué, les deux leaders s’entendent pour lancer des négociations en vue de conclure un traité de paix, en fonction de tous les documents et les accords conclus dans le passé.

MM. Abe et Poutine soulignent le besoin de tenir compte des sentiment des populations des deux pays lors de ces négociations territoriales.

Ils ont décidé de se rencontrer régulièrement et d’encourager leurs ministres des Affaires étrangères respectifs à se réunir au moins une fois par année.

Ils vont ordonner à leurs chefs de la diplomatie d’accélérer les discussions pour ainsi conclure un accord acceptable pour les deux pays.

Pour resserrer les liens au niveau de la sécurité, MM. Abe et Poutine organiseront une rencontre entre les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des deux pays, un cadre ministériel qui sera appelé « deux-plus-deux ».

Les deux leaders ont par ailleurs dénoncé la Corée du Nord pour son refus d’arrêter son programme de développement d’armes nucléaires et de missiles. Ils exhortent Pyongyang à respecter les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que le communiqué conjoint des pourparlers à six.

Des représentants gouvernementaux et du secteur privé du Japon et de la Russie tiendront des discussions pour promouvoir la coopération dans l’extrême orient russe et en Sibérie orientale. Les deux pays espèrent aussi resserrer leurs liens en vue de l’exploitation du pétrole et du gaz naturel.

Discussions

Laisser un commentaire