À la levée du jour samedi, le Japon tout entier a célébré la médaille d’or historique de Yuzuru Hanyu en patinage artistique masculin, la première de l’histoire du pays dans cette épreuve aux Jeux olympiques.

 

Il était 4 h au Japon lorsque le patineur de 19 ans a concrétisé sa victoire aux dépens du Canadien Patrick Chan, vendredi, au Palais des sports de glace Iceberg de Sotchi. Alors qu’un rare tapis de neige recouvrait le sol de Tokyo, la plupart des résidents de la capitale japonaise sont demeurés à la maison et ont assisté à l’événement en direct, au petit écran.

«C’est un moment que nous attendions depuis longtemps, a affirmé Shinobu Higuchi, un employé de bureau qui a passé la nuit debout. Compte tenu de son importance, je n’avais aucun problème à rester éveillé pour regarder la compétition.»

Il fallait remonter aux Jeux de Turin, il y a huit ans, pour retracer la dernière médaille d’or du Japon aux Jeux olympiques d’hiver. Shizuka Arakawa avait alors accédé à la plus haute marche du podium en patinage artistique, chez les dames.

La médaille d’or de Hanyu se veut un grand soulagement pour le Japon, un pays qui lutte constamment avec ses rivaux asiatiques, la Chine et la Corée du Sud, pour la suprématie de cette région du globe aux Jeux d’hiver.

Compte tenu du fait que la Chine a remporté deux médailles d’or au cours des derniers jours, en patinage de vitesse longue piste et en patinage sur courte piste, le triomphe de Hanyu ne pouvait arriver à un moment plus propice. Après que la favorite Sara Takanashi eut échoué dans sa tentative de ramener l’or en saut à ski féminin, plusieurs Japonais commençaient à craindre que les Jeux de Sotchi ne deviennent une répétition de ceux tenus à Vancouver, il y a quatre ans, où le pays n’a envoyé aucun de ses athlètes sur la plus haute marche d’un podium.

Le Japon est représenté par 113 compétiteurs en Russie, le plus imposant contingent de son histoire lors de Jeux d’hiver présentés à l’extérieur de son pays. À la suite de la performance de Hanyu, le Japon compte une récolte d’une médaille d’or, deux d’argent et une de bronze. La Chine a obtenu deux médailles d’or et autant d’argent tandis que la Corée du Sud doit se contenter, jusqu’à maintenant, d’une médaille d’or et d’une de bronze.

Le Japon espère ajouter à la victoire de Hanyu en patinage artistique, cette fois chez les dames, où Mao Asada, médaillée d’argent à Vancouver, affrontera sa rivale sud-coréenne et championne olympique en titre, Yuna Kim.

Par ailleurs, le triomphe de Hanyu a semé la joie parmi la population de Sendai, ville natale du jeune patineur qui a été durement touchée par le tremblement de terre et le tsunami de 2011. Hanyu prenait part à une séance d’entraînement lorsque le séisme a frappé la région, et il a été forcé de se précipiter à l’extérieur de l’aréna, patins aux pieds, de peur que l’édifice ne résiste pas aux secousses.

Bien que la situation dans la ville de Sendai et dans la grande région de Tohoku se soit grandement améliorée depuis le désastre de 2011, plusieurs citoyens vivent encore dans des résidences temporaires et ont de la difficulté à trouver de l’emploi.

Hanyu a transféré son site d’entraînement principal à Toronto, en partie parce qu’il avait de la difficulté à s’entraîner à Sendai.

 

 

Source: AP

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire