Le gouvernement japonais a adopté les grandes lignes de sa politique de défense qui réclame une défense plus solide des îles éloignées de l’Archipel, eu égard aux ambitions maritimes de la Chine.

 

Le cabinet a approuvé les directives du programme révisé de la défense et un plan de renforcement de la défense, portant sur cinq ans, à sa réunion de ce mardi.

Le directives signalent que la Chine est engagée dans ce qui est qualifié d’actions dangereuses qui pourraient mener à des situations inattendues. Les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord sont également présentés comme des menaces sérieuses et imminentes pour le Japon.

En réponse, le programme réclame une révision des principes de la coopération nippo-américaine en matière de défense, afin de renforcer la puissance de dissuasion de l’alliance.

Sur le plan intérieur, les directives demandent une intégration plus opérationnelle des forces d’autodéfense terrestres, aériennes et maritimes, de manière à rendre leurs unités plus mobiles.

Le document ajoute que le Japon doit disposer d’une puissance de défense en qualité et en quantité, afin d’améliorer ses propres capacités de dissuasion et de riposte.

En particulier, le programme appelle à la création d’une brigade amphibie des Forces terrestres d’autodéfense, afin de répondre rapidement à toute invasion éventuelle sur des îles éloignées et pour les reprendre.

Le document propose enfin des études et des mesures nécessaires pour répondre aux capacités de lancement de missiles balistiques par la Corée du Nord. Il s’agit d’une allusion voilée à la possibilité pour le Japon d’acquérir la capacité de frapper des bases ennemies.

Le plan intermédiaire définit un budget quinquennal de plus de 230 milliards de dollars pour ces mesures de renforcement.

 

 

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

Discussions

Laisser un commentaire