Le ministère de la science du Japon va commencer à développer une fusée de nouvelle génération pour les lancements de satellites commerciaux, lors de l’exercice financier qui commencera en avril prochain.

 

La fusée H3 succèdera à l’actuel véhicule de lancement, le H2A. Les ingénieurs ont lancé 22 roquettes H2A ces 12 dernières années. Plus de 95 % des lancements ont été réussis.

La H2A est fiable, mais son coût élevé, de l’ordre de 96 millions de dollars (environ 70 millions d’euros), a entravé sa compétitivité internationale.

Les chercheurs prévoient de réduire le coût de la nouvelle fusée de moitié. Ils disent qu’elle utilisera un carburant liquide pour le moteur principal et solide pour ses boosters.

 

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire