Au Japon, plus besoin d’apprendre comment monter une tente ou cuisiner des repas sur un feu de camp lorsque vous aller faire du camping. Le camping est désormais devenu plus sophistiqué avec l’arrivée du «glamping», ou le camping glamour.

 

Dans ce style de camping, les campeurs restent dans un environnement en plein air mais ont accès à des services dignes d’un hôtel.

Le glamping a connu un boom en Europe et aux États-Unis il y a cinq ans. Afin de répondre à cette nouvelle tendance au Japon, des installations de glamping surgissent à travers le pays depuis l’année dernière.

Cependant, certaines personnes trouvent ce style de camping étrange vu qu’il s’éloigne de l’objectif premier du camping qui est de se rapprocher de la nature.

Au début du mois de juillet, un groupe de 13 employés se sont rendus à Wildmagic, un parc en plein air située dans la baie de Toyosu à Tokyo. Ils sont venus les mains vides alors qu’ils se dirigeaient vers la partie glamping du parc, ouverte l’automne dernier.

Les tentes de Wildmagic font entre 18 et 22 m², et sont composés d’un salon et d’une chambre à coucher. Le groupe de salariés a pu profiter d’un barbecue et discuter en buvant de la bière et du vin. Sept d’entre eux ont passé la nuit dans une tente.

« Je n’aime pas le camping, mais ici, je suis satisfait car je peux passer une nuit confortable », a déclaré un homme de 29 ans dont c’est la première expérience de glamping.

glamping japon

L’établissement facture au minimum 11 500 ¥ par personne pour une nuit et un repas, soit un peu plus que les ¥ 9000 de location pour une tente d’ « auto-campeur » également proposée dans le parc. « Beaucoup de clientes réservent pour des fêtes, et les week-ends d’août sont toujours complets », a déclaré un organisateur Wildmagic.

L’Auto-camping est très populaire au Japon. Dans ce style de camping, une voiture est garée sur un site et une tente est érigée à proximité. Selon la Fédération d’Auto-Camping du Japon,
cette façon de camper permettant facilement de communier avec la nature, le nombre d’auto-campeurs a augmenté à 7,8 millions en 2014, soit une hausse de 4 % par rapport à l’année précédente.

Cependant, avec le glamping, tous les problèmes disparaissent. L’organisateur vous préparant votre lit et votre repas.

01-660x351

Ces installations peuvent être trouvées un peu partout au Japon. Ise-Shima Everglades, un auto-camping situé à Shima (Mie) propose trois espaces glamping depuis ce printemps.

Ils sont situées dans le parc national d’Ise-Shima, face à un grand lagon. Chaque logement fait 80 mètres carrés et est équipé d’un climatiseur, de lits à baldaquin et une baignoire en plein air.

On croirait voir un hôtel de luxe à l’étranger. Les campeurs peuvent également faire du canoë-kayak. Le location coûte au minimum ¥ 44 800 pour deux personnes.

Huit tentes glamping ont également été installées au Hatsushima Island Resort à Atami (Shizuoka). Elles donnent sur l’océan, afin que les visiteurs puissent sentir la brise et entendre le bruit des vagues. Les prix débutent à 7200 ¥ la nuit pour une personne.

faci_camp_main_pic

« Le glamping vise le confort et la commodité. Il répond au besoin de gens désirant profiter de la nature dans un temps limité », a déclaré Toshiko Nishida, un conférencier à l’Université internationale d’Osaka spécialisé dans l’hôtellerie et le tourisme. « Il suit également une tendance japonaise à acheter des produits ou services luxueux afin d’améliorer la qualité de vie. »

D’autre part, Makoto Nakajima de la Yagai Asobi Yorokobi Sogo Kenkyujo, une ONG qui enseigne aux enfants le camping en plein air, affirme que la mode du glamping permettra de changer l’image rudimentaire que nous avons du camping.

Cependant, il dit aussi : « Contrairement au camping ordinaire qui vise à rapprocher quelqu’un de la nature, il manque au glamping le plaisir et la joie des compétences qu’on acquiert lorsqu’on pratique le vrai camping en plein air. »

cached

Source: Yomiuri Shimbun

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire