Tous les 6 ans et ce depuis 1200 ans, se tient dans la zone du lac Suwa à Nagano le festival Onbashira, connu comme étant le festival le plus dangereux au Japon.

 

Afin de procéder à la renaissance symbolique du Suwa-taisha, l’un des plus anciens sanctuaires shintoïstes du Japon, les japonais procèdent à la découpe d’énormes arbres en montagne qu’ils décorent des couleurs traditionnelles shintoïstes, le rouge et blanc.

Ces troncs sont par la suite trainés à force d’hommes le long de la montagne. Les plus braves peuvent alors démontrer leur courage en les chevauchant lors d’une descente, dans une cérémonie appelée « kiotoshi » (arbre qui tombe).

Comme nous le montre la vidéo ci-dessous, mieux vaut avoir le cœur bien accroché.

Vient ensuite la traversée de rivière afin de tester la patience des participants. Et en avril l’eau n’est pas des plus chaude.

Les arbres seront ensuite ramenés au temple Suwa ou ils deviendront sacrés.

Cette cérémonie n’est pas malheureusement pas sans risque. En 2010, deux hommes sont morts des suites d’une chute d’une hauteur de 10 mètres.


Source : grape

Discussions

3 Réponses

Laisser un commentaire