Après trois mois et demi de suspension forcée, la compagnie japonaise a relancé, dimanche, l’exploitation de sa flotte de B787.

 

La compagnie aérienne japonaise ANA a annoncé dimanche la remise en service de ses Boeing 787.

Un premier Dreamliner, l’autre nom du long-courrier de Boeing, a ainsi pu décoller dimanche après-midi entre l’île d’Hokkaido au nord du japon vers Tokyo avec six jours d’avance sur l’échéancier prévu, selon ANA.

La flotte de Boeing 787 de la compagnie aérienne, composée de 17 unités, soit un tiers de la flotte mondiale de cet avion lancé en 2011, était clouée au sol depuis trois mois et demi après une série d’incidents critiques notamment due à la surchauffe des batteries.

 

Un incident « ponctuel » sur le tableau de bord

 

Moyennant des modifications apportées aux batteries de cet appareil, les autorités de régulation américaines, japonaises et européennes ont autorisé fin avril le 787 à revoler.

La semaine dernière, ANA avait toutefois annoncé un incident après un vol d’essai du 787 au Japon : un tableau électrique a été bruni, probablement à cause d’une surchauffe provoquée par des vibrations en raison d’un boulon mal serré.

La compagnie a toutefois assuré que ce souci ponctuel ne remettait pas en cause la sécurité de cet appareil.

L’exploitation commerciale du « Dreamliner » a recommencé lundi 21 mai aux Etats-Unis, pour la première fois depuis les incidents de janvier, avec un vol assuré par la compagnie United Airlines entre Houston (sud) et Chicago (nord).

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: La tribune

Discussions

Laisser un commentaire