Le taux de chômage au Japon a baissé à 4,1% en novembre contre 4,2% en octobre, a annoncé vendredi le ministère des Affaires intérieures.

En novembre, on recensait 2,60 millions de chômeurs au Japon, soit 7,5% de moins qu’un an plus tôt, pour une population au travail en diminution de 0,1% à 62,97 millions d’individus.

Les employés précaires effectuant peu d’heures de travail sont toutefois comptés comme ayant un emploi, ce qui réduit l’ampleur du taux de chômage affiché qui continue d’évoluer à son plus bas niveau depuis plus de trois ans.

Le marché du travail s’est maintenu peu ou prou dans les mêmes conditions: on comptait en novembre 80 offres d’emplois pour 100 demandes dans l’archipel, comme en octobre, d’après des données séparées publiées par le ministère du Travail.

Le marché de l’emploi au Japon avait profité en début d’année d’un regain d’activité dans le secteur automobile, dopé par un programme gouvernemental de subventions à l’achat de voitures écologiques, et dans celui du BTP grâce aux travaux de reconstruction rendus nécessaires par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l’archipel.

Depuis quelques mois, l’industrie japonaise souffre toutefois du ralentissement économique mondial, notamment son secteur stratégique de l’électronique grand public.

Pour relancer la machine, le nouveau gouvernement conservateur a promis de vite faire adopter un budget de relance de quelque 100 milliards d’euros, afin de faire conduire de grands travaux d’infrastructure, entre autres.

Le chômage avait atteint un record de 5,7% au Japon pendant la récession de 2008-2009, avant de reculer.

 

 

Discussions

Laisser un commentaire