La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a exprimé son soutien à la politique de relance menée par le premier ministre japonais Shinzo Abe.

 

Mais elle a aussi insisté auprès du Japon pour qu’il maintienne l’indépendance de sa banque centrale.

Mme Lagarde a évoqué avec des journalistes hier jeudi à Washington la politique monétaire et fiscale du nouveau gouvernement. Elle approuve l’objectif de 2 pour cent d’inflation souhaité par M. Abe.

Mme Lagarde a constaté que le nouveau train de mesures fiscales et monétaires avait pour objectif de créer de la croissance à court terme. Elle a ajouté que le Japon devrait introduire un projet à moyen terme pour modifier la trajectoire prise par sa dette et réduire le déficit.

Discussions

Laisser un commentaire