L’action de la compagnie gérant la centrale de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), s’envolait mardi de plus de 20% pour le deuxième jour d’affilée à la Bourse de Tokyo, après le triomphe électoral du Parti libéral-démocrate (PLD) favorable au redémarrage de réacteurs nucléaires.

 

Les investisseurs tablent sur une politique davantage « pro-nucléaire » du PLD qui va revenir au pouvoir dans quelques jours après avoir emporté dimanche la majorité absolue des sièges à la Chambre des députés.
Tombé très bas après l’accident de Fukushima en mars 2011, le titre de Tepco bondissait de quelque 22%, à 246 yens, une heure après l’ouverture de la place tokyoïte, après avoir déjà gagné 33% la veille, l’augmentation maximale autorisée pour la journée.
Du fait de ces mouvements un rien spéculatifs, il se rapproche ainsi de son plus haut niveau de l’année.
Tepco est chargé de l’approvisionnement en électricité de la mégapole de Tokyo et d’autres villes de l’est. Ses centrales nucléaires sont actuellement toutes arrêtées, mais le groupe espère pouvoir relancer des réacteurs dans quelques mois.

Le prochain gouvernement de droite envisage de se prononcer sur chaque tranche nucléaire en fonction des résultats d’examens de sûreté. Il est plutôt enclin à leur remise en service, arguant que l’énergie atomique est indispensable dans le bouquet énergétique national, pour des raisons économiques.
Les titres des autres compagnies d’électricité japonaises, chacune chargée d’une grande région du pays, avait aussi nettement progressé lundi mais était un peu en retrait mardi.

Discussions

Laisser un commentaire