Selon un classement de l’institut de recherche Home’s, l’arrondissement de Bunkyo à Tokyo a été choisi comme étant l’endroit le plus « sensuel » du Japon.

 

Pour réaliser ce classement, l’institut de recherche Home’s a mené un sondage en ligne auprès de 18 300 japonais vivant dans une des capitales préfectorales ou une ville désignée par arrêté municipal. Au total, 134 villes japonaises on été selectionnées.

A Tokyo, chacun des 23 arrondissements ainsi que les villes situées en banlieue ont été pris en compte. Osaka et Yokohama ont également été divisées par arrondissements.

« Nous voulions créer une nouvelle règle de mesure pour les villes », a déclaré Manjo Shimahara, qui dirige l’Institut Home’s.

Les classements dépendent souvent de l’image qu’ont les gens de ces villes ou sont basés sur des mesures telles que le taux de propriété ou de criminalité. Cette fois, ce classement s’est axé sur la vie quotidienne des résidents et comment ils voient leur ville.

Par exemple, dans la catégorie « romance », il a été demandé aux personnes interrogées s’ils avaient eu des rendez-vous amoureux, si on les a dragués ou s’ils ont déjà embrassé quelqu’un dans la rue.

Dans la catégorie « promenade », il a été demandé s’ils avaient entendu des bruits d’enfants jouant dans la rue, s’ils avaient déjà fait du sport dans le quartier ou s’ils avaient déjà fait un détour pour se rendre à la maison.

L’institut a noté chaque ville en comptabilisant le nombre de fois que des personnes ont effectué ce genre d’activités.

L’arrondissement de Bunkyo à Tokyo a obtenu le score le plus élevé avec 608 points. Il a reçu 93,1 points dans la catégorie « esprit de communauté » et 86,1 points dans la catégorie « promenade ».

L’arrondissement de Kita à Osaka a également obtenu un très bon score et a été choisi comme étant la deuxième ville la plus sensuelle, après avoir obtenu 85,7 dans la catégorie « romance » et 82,9 points dans la catégorie « opportunité ».

L’arrondissement de Musashino à Tokyo a terminé troisième, tandis que l’arrondissement de Meguro a obtenu la quatrième place.

En dehors de Tokyo et Osaka, Kanazawa, la capitale de la préfecture d’Ishikawa arrive à la huitième place avec un score de 77,3 dans la catégorie « art culinaire ». Shizuoka arrive à la 12ème place.

Source : Japan Times

Discussions

Laisser un commentaire