« La vie est dure !», c’est du moins ce que pensent 62,4 % des Japonais, selon une enquête du ministère de la santé.

 

Le 2 juillet, les résultats de l’Enquête générale sur les conditions de vie ont montré une augmentation, pour la première fois en 3 ans. Les Japonais sont 2,5 % de plus à se plaindre de la dureté de la vie qu’en 2013.

Le ministère a commencé à compiler ces statistiques en 1986.

Il a été demandé aux personnes interrogées comment ils trouvaient leur vie le jour où ils ont pris part à l’enquête.
« Très difficile » a obtenu 29,7 % des voix, en hausse de 2 points par rapport à 2013, tandis que 32,7 % ont répondu que leur vie était « difficile, dans une certaine mesure.» (0,5 point d’augmentation).

« Normale », fut la réponse de 34 % des personnes interrogées tandis que 3,6 % ont déclaré que leurs vies étaient « très bien » ou « bien, dans une certaine mesure. »

Environ 59 000 ménages ont été contactés par le ministère de la Santé, du Travail et de la Prévoyance en Juin et Juillet 2014, et environ 47 000 ont répondu.

Parmi les ménages ayant des enfants, les personnes indiquant que leur vie est difficile passe à 67,4 %, le deuxième résultat le plus élevé jamais enregistré.
Idem pour les ménages constitués de personnes âgées dont 58,8 % ont choisi la réponse « difficile ».

revenus-japonais

L’enquête n’a pas demandé les raisons de ces difficultés, mais un responsable du ministère a déclaré : « L’augmentation de la taxe à la consommation en avril 2014 pourrait être une des raisons. »

Au Japon, le revenu moyen des ménages en 2013 était de ¥ 5 289 000 (environ 38700 €), avant impôt et déductions de la prime de l’assurance sociale. Soit une baisse de ¥ 83,000 par rapport à 2012, et cela ne représente que 80 % du revenu moyen observé en 1994, avec ¥ 6 642 000 (environ 48600 €).

Cette baisse de revenu est principalement due à l’augmentation des personnes âgées ainsi qu’à un nombre plus élevé de travailleurs en situations irrégulières, a indiqué le ministère.

L’enquête a également révélé que 61,2 % des ménages ont touché un revenu inférieur à la moyenne. Cela concerne 37,3 % des ménages avec enfants et 89,9 % des personnes âgées.

Environ 9000 ménages ont été interrogés sur leurs revenus pour l’année 2013. Environ 7000 ont répondu.

 

Source : Asahi

Discussions

Une réponse

  1. diobrando

    « un nombre plus élevé de travailleurs en situations irrégulières » donc le travail au noir. Celui-ci a toujours existe et tous les matins des ouvriers font la queue dans divers endroits de la capitale pour un travail paye a la journee sous le manteau. Ce n’est de loin pas cette proportion de travailleurs dans le besoin qui font plonger le revenu national. La politique d’Abe est une des principales raisons de cette chute avec la hausse des depenses de sante. Les depenses faramineuses de l’Etat, la precarite des emplois, l’augmentation du chomage passe sous silence, le paiement des heures supplementaires voir son absence etc…sont autant de raisons qui rendent les menages dans une difficile situation.
    Maintenant les japonais ont signe pour en baver en continuant de voter pour des croutons extremistes (enfin 55% d’entre eux qui sont alles aux urnes) 😛

Laisser un commentaire