La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, la TICAD, s’est achevée sur l’adoption d’une déclaration pour la promotion des investissements étrangers dans le continent.

 

Cette conférence était co-animée par le Japon dans la ville de Yokohama, près de Tokyo. Une cinquantaine de nations africaines y ont participé.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a conclu ce lundi ces trois journées de réunion, suite au rapport des délégations sur des thèmes tels que le commerce, les investissements et la sécurité.

M. Abe a déclaré que les discussions étaient animées d’une volonté inébranlable, de la part des pays présents, de progresser main dans la main. « Tous ces pays souhaitent que le rayon de l’espoir dans la croissance africaine irradie tout le continent », a-t-il ajouté.

La conférence a ensuite adopté la Déclaration de Yokohama, qui appelle à la coopération pour une croissance accélérée, pour un développement durable et pour la réduction de la pauvreté en Afrique.

Le texte promet une amélioration des systèmes juridiques ainsi que le renforcement des infrastructures pour la promotion des investissements étrangers.

Il préconise également la promotion de la formation professionnelle en vue d’améliorer la situation de l’emploi. Les pays concernés s’engagent à promouvoir le recours aux technologies agricoles de pointe pour stimuler la production africaine dans le secteur de l’agro-alimentaire.

Les dirigeants ont par ailleurs adopté un plan d’action pour que tous ces objectifs soient atteints. Il s’agit notamment de fixer à 6 pour cent l’objectif de croissance dans l’agriculture et de doubler la production rizicole à l’horizon 2018.

 

 

 

 

Coopération nippo-africaine pour une réforme du Conseil de sécurité de l’ONU

 

Les dirigeants du Japon et de 10 pays africains ont convenu d’unir leurs efforts pour étendre les attributions du Conseil de sécurité de l’ONU et pour le réformer, dans les meilleurs délais.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe et les dirigeants africains concernés ont convenu un accord ce lundi à Yokohama, près de Tokyo, où se déroulait la TICAD.

M. Abe a déclaré que la réforme du Conseil de sécurité était le principal défi auquel la communauté internationale se trouve confrontée. Il a ajouté que le Japon souhaitait renforcer la coopération avec l’Afrique sur ce dossier.

Les participants ont convenu de la nécessité d’augmenter le nombre de sièges des membres permanents et non-permanents.

La réunion visait apparemment à obtenir le soutien des pays africains au Japon, qui brigue un siège de membre non-permanent en 2016.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire