Il est de coutume au Japon de retirer ses chaussures en entrant dans une maison ou dans certains restaurants. Cette pratique a l’avantage de conserver un sol propre mais a tout de même un inconvénient : les odeurs !

 

Comment font les Japonais pour éviter de puer des pieds ? La question peut paraitre bête mais lorsque vous allez rendre visite à des amis japonais après avoir passé 2 semaines à porter des chaussures de marche en bon routard que vous êtes, il y a de fortes chances que celles-ci aient une odeur se rapprochant plus du roquefort que de la rose.

Il est donc essentiel en bon français que vous êtes de ne pas donner un avant-gout de la gastronomie française à travers les effluves de vos pieds.

Je vous rassure, les japonais sont des humains comme nous, et bien évidemment, ils transpirent également des pieds mais il existe quelques techniques locales très efficaces.

 

Les chaussettes à orteils

 

Ces chaussettes venues du Japon, désormais connues à travers le monde, possèdent plusieurs qualités. En plus d’être agréables à porter et plutôt rigolotes, elles réduisent également les odeurs.

Avec des chaussettes normales, les orteils sont en contact, ce qui rend plus difficile l’assèchement de la sueur. On a donc une prolifération de bactéries malodorantes. Ces chaussettes à orteils enveloppent chaque orteil individuellement, absorbant ainsi la sueur et gardant les pieds propres et secs.

C’est bien beau sur le papier, me direz-vous mais ça sent l’argument marketing bidon. Et bien afin d’en voir le cœur net, un collègue de l’équipe de Rocketnews a décidé de faire le test.

01

Sanjun est ainsi passé à la boutique Tabio située à Ikebukuro afin d’acheter une paire de chaussettes à orteils pour ¥ 700. Un peu cher pour des chaussettes mais étant à moitié en soie, il a craqué.

1

Une chaussette a orteils a donc été utilisé sur le pied droit qu’il a recouvert ensuite d’une chaussette normal. Sur le pied gauche, il a juste mis une chaussette standard.

2

Des chaussures de ville ont ensuite été portées pendant 10 heures.

3

Cependant une simple journée de travail au bureau n’est pas ce qu’il y a de plus éprouvant comme environnement de test.

Il s’est donc rendu dans une salle de sport afin d’y faire un peu d’exercice. Il a changé sa paire de chaussettes pour une version sport (avec toujours la chaussette à orteils sur son pied droit).

4

5

6

Après deux heures à transpirer, il a omis de prendre sa douche habituelle, afin de préserver toutes les odeurs.

 

Le test :

 

Le journaliste a pris une profonde inspiration, puis deux autres pour son test de l’odorat.

7

Avec l’espoir d’obtenir quelques bonnes nouvelles d’abord, il a commencé avec son pied droit. Il a levé ses orteils à ses narines prêtes à accueillir ce doux parfum de terroir et là.. Rien !

8

La chaussette à orteils n’avait pas seulement réduit l’odeur du pied, elles les a carrément fait disparaitre !

Mais il était encore trop tôt pour se réjouir. Peut-être que la séance d’entraînement n’était tout simplement pas suffisante. Il était donc nécessaire de confirmer cela avec son pied gauche.

10

▼ Hum.. Roquefort Société !

12

Conclusion :

Acheter ce type de chaussettes peut valoir le coup. Il existe des marques bien moins chères que celles à 700 yens utilisées pour ce test.

Le Japon étant un pays ou vous déchausserez très régulièrement, nous sommes sûrs que vous apprécierez cet investissement ( ainsi que vos proches) !

 

 

Source : Rocketnews

Discussions

Laisser un commentaire