Lancée en 2012, la startup française Flipmylook, boutique de mode mobile, annonce aujourd’hui qu’elle s’attaque au marché japonais.

 


Flipmylook est une boutique de mode 100% mobile créée l’an dernier.

Le principe est en même temps simple et efficace : Flipmylook propose une cabine d’essayage virtuelle, où chacun peut essayer les vêtements directement sur son iPhone ou son iPad, à l’aide d’un mannequin virtuel.

Elle permet notamment de visualiser de nombreux looks rapidement, en changeant facilement chaque vêtement sur le mannequin d’un simple « flip ».

flipmylook1 FlipMylook : la start up française annonce son lancement au Japon

En plus de sa version grand public, sur laquelle elle propose des vêtements de plusieurs marques, la startup vend aussi sa technologie sous licence à certaines de celles-ci.

Parmi les premières marques à avoir acheté la technologie, on retrouve notamment  Kultes et Nunettes, qui proposeront bientôt leurs propres applis.

Après quelques mois d’activité, Flipmylook  annonce donc qu’elle exporte maintenant sa technologie au Japon.

Concrètement, elle proposera une appli iPhone et iPad en japonais et aura une présence sur place, qui lui permettra de reproduire le modèle mis en place en France.

Dans un premier temps, Flipmylook proposera donc à ses clients japonais les 150 marques de vêtements français qu’elle propose déjà. Puis, grâce à un partenariat avec la société japonaise 111 Studio, elle cherchera à percer aussi sur le marché B2B en vendant, comme en France, sa technologie à des marques locales.

 

La startup cherchera aussi à placer son application sous forme de borne iPad en magasin permettant aux visiteurs de découvrir les vêtements de la boutique.

Investir le marché japonais n’est pas une mince affaire pour une entreprise occidentale. Mais, les japonais étant réputés pour être très friands de services mobiles, de mode et de jeu, Flipmylook y voit une réelle opportunité pour son développement et se sent prête à relever le défi.

Par ailleurs, la startup ne s’arrêtera pas là, et prévoit déjà de cibler d’autres pays européens et les Etats-Unis.

Enfin, en parallèle de son développement international, Flipmylook continue aussi sont développement technologique. Elle devrait pour cela proposer prochainement une version Android de sa cabine d’essayage virtuelle.

 

 

Article rédigé par Antoine Msika. Actuellement en poste chez Pearltrees, Antoine suit de près l’actualité des startups francophones et du web.

Discussions

Laisser un commentaire