Le président somalien Hassan Cheikh Mohamoud souhaite que le Japon assure des formations pour les jeunes de son pays. Pour lui, c’est un moyen de les éloigner des groupes terroristes et de leur offrir une chance de s’en sortir par le travail.

 

En déplacement dans l’Archipel, M. Mohamoud s’est exprimé samedi au micro de la NHK. Il cherche à reconstruire son pays, situé dans l’est de l’Afrique et qui sort de plus de 20 ans de guerre. Il dirige un gouvernement officiellement entré en fonction en 2012.

Pendant le conflit, a ajouté le dirigeant, la Somalie n’avait pas les moyens de faire fonctionner des services publics comme l’éducation ou les hôpitaux. Pour lui, cette situation a privé les jeunes de la chance d’acquérir des compétences et d’accéder à des emplois. Beaucoup ont alors rejoint les mouvements islamistes ou les groupes de pirates.

M. Mohamoud pense que le Japon peut contribuer à restaurer la sécurité et à assurer des formations. Pour cela, Tokyo pourrait notamment créer des écoles et former des enseignants.

Des responsables somaliens de la sécurité et de l’agriculture vont commencer en mai un stage au Japon. L’Archipel va également débloquer 39 millions de dollars supplémentaires d’assistance pour l’amélioration de la sécurité et de la santé publique.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire