L’autorité japonaise des marchés financiers a ordonné mardi à Société Générale de suspendre certaines de ses activités dans le pays, après avoir décelé de sérieuses violations de la législation et des réglementations lors d’une récente inspection.

L’Agence des services financiers du Japon (FSA) a relevé des violations du devoir de diligence dans l’activité de pension en fiducie, un système inadéquat de contrôle dans la division de banque privée, et des problèmes liés à la gouvernement et à la protection de la clientèle.

Société Générale va devoir suspendre certaines de ses activités de banque privée du 23 octobre au 22 novembre et certaines de ses opérations de pension en fiducie du 23 octobre au 22 janvier, a précisé la FSA dans un communiqué.

Si cette suspension ne devrait avoir un impact majeur sur les résultats de la banque française, la décision des autorités japonaises montre à quel point le pays est en train de durcir ses contrôles réglementaires vis-à-vis des sociétés de gestion d’actifs, après le scandale AIJ.

Les médias japonais ont rapporté ce mois-ci que les régulateurs financiers étaient en train d’enquêter sur Société Générale Private Banking Japan pour présomptions de négligence concernant les pertes sur investissement enregistrées par un fonds de pension local de la préfecture de Nagano.

Société Générale n’a pas souhaité commenter spécifiquement ces informations, mais un porte-parole a indiqué mardi sans fournir plus de détails que la banque avait déjà adopté des mesures correctives, et collaborait avec les régulateurs pour finaliser un plan d’amélioration de son activité.

 

 

Source: Zonebourse

Discussions

Laisser un commentaire