A la suite de la catastrophe du 11 mars 2011 qui aura vu le tremblement de terre le plus puissant jamais enregistré au Japon et un puissant tsunami, la région côtière se situant au Nord-Est de la capitale a été dévastée. A la suite de cette catastrophe, le gouvernement japonais a établi une agence de reconstruction qui supervise les efforts dans ce domaine.
Les efforts de reconstruction n’émanent pas uniquement du public puisque de nombreuses initiatives privées apparaissent périodiquement, à l’image du procédé mis au point par une alliance entre deux grands groupes japonais : Nippon Steel&Sumitomo Metal Corporation (NSSMC). Les deux groupes, qui ont fusionné en octobre 2012 pour donner naissance au numéro deux mondial de l’acier, ont développé une méthode de construction innovante qui permettra d’accélérer la reconstruction d’une zone encore fragile à l’approche de l’hiver.
Cette méthode est basée sur l’utilisation de panneaux faits de feuilles métalliques de faible épaisseur et de bois pour les murs et les plafonds. Cette technique permet d’économiser substantiellement tout usage de béton et implique un nombre réduit d’étapes de construction ; c’est-à-dire qu’une maison peut ainsi être construite en 5 mois, soit les deux tiers de la durée requise pour une maison habituelle.
Les travaux pour construire 4 groupes de maisons, soit un total de 54 structures près de son usine de Kamaishi (ville côtière de la préfecture d’Iwate) ont débuté le 9 octobre 2012 pour une livraison prévue en mars 2013, avant la fin de l’année fiscale japonaise 2012. Le projet devrait s’achever avec la construction de 156 maisons supplémentaires, toutes destinées à être rachetées par la ville afin d’héberger la population déplacée par les événements du 11 mars.
Source: Netbois

Discussions

Laisser un commentaire