Le premier ministre de Pologne Donald Tusk affirme que son pays retardera peut-être un projet de mise en marche de ses premiers réacteurs nucléaires. Une grande compagnie japonaise essaie d’obtenir un contrat pour construire ces réacteurs.

 

M. Tusk a tenu une conférence de presse mercredi dans la capitale, Varsovie. Il a déclaré qu’il n’abandonnait pas le projet du nucléaire pour les ressources énergétiques de son pays, mais que celui-ci prendra plus de temps que prévu.

Comme raisons, M. Tusk a mentionné le coût élevé de la construction des réacteurs, ainsi que le développement en cours du gaz de schiste dans le pays.

La mise sur pied des réacteurs demanderait environ 15 milliards de dollars.

Le géant nippon de l’électronique Hitachi essaie d’obtenir le contrat pour ce projet.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a rencontré M. Tusk dimanche à Varsovie pour promouvoir la technologie nucléaire du Japon.

La Pologne a abandonné le projet de construction des centrales nucléaires après l’accident de Tchernobyl. Le pays dépend aujourd’hui à 80 pour cent de centrales au charbon.

Le gouvernement a toutefois décidé de mettre sur pied 2 centrales nucléaires sur 2 sites, à cause d’une baisse prévue de la production domestique de charbon et du besoin de lutter contre le réchauffement climatique. Il prévoit de mettre en marche les réacteurs en 2024.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire