TBS News a rapporté que la police métropolitaine de Tokyo a annoncé, vendredi, une campagne de répression des services de recommandation situés autour de la gare JR Uguisudani pour avoir facilité la prostitution.

 

Le jeudi, les agents de police ont placé Yorikazu Morita, 48 ans, en garde à vue parce qu’il aurait fait entrer des clients masculins à Tsuya Hime, un club de sexe à domicile qu’il gère, en les orientant à travers les cinq services sans frais de son commerce de recommandations entre août et septembre.

Selon Jiji Press, 12 suspects ont été arrêtés pour avoir violé la loi anti-prostitution concernant le racolage ou la médiation.

La police a déclaré que Tsuya Hime emploie 45 femmes et que son chiffre d’affaires s’élevait à 200 millions de yens l’année précédente.

Morita aurait reconnu les allégations.  « Il n’y a aucun doute sur le fait que j’ai porté un tel système, » a confié le suspect à la police.

 

 

Source: Nipponconnection.fr

 

Discussions

Laisser un commentaire