Comme par hasard, la sortie américaine de la Nintendo Wii U coïncide avec de nouvelles « informations » sur la PlayStation 4, que le magazine PSM3 a récupérées auprès de différents développeurs et sources anonymes.

 

Bien sûr, il convient de classer ces détails dans la case rumeur pour le moment.

 

– La PlayStation 4 abandonnera le chiffre 4 du fait qu’au Japon ce chiffre se prononce de la même manière que le mot « shi » signifiant « mort ».

– Le nom de code « Orbis » pourrait donc être conservé comme nom définitif.

– Les jeux sur PlayStation 4 ressembleront aux démos de Watchdogs, Star Wars 1313 et de la démo technique de Square-Enix.

– Les premières démos seront dévoilées lors de la conférence pré-E3 2013 de Sony.

– Les jeux ne tourneront pas en 4K ou Ultra HD résolution, même s’il n’est pas impossible que les vidéos gèrent ces résolutions.

– La résolution par défaut des jeux sera en 1080p et 60 images par seconde.

– La PlayStation 4 ne lira pas les jeux d’occasion, chaque disque étant lié à un compte PSN par un système du type « pass online ».

– La PlayStation 4 aura une mémoire vidéo comprise entre 4 et 8 gigas en fonction des caractéristiques de sa rivale, la prochaine Xbox.

– La PlayStation 4 aura une mémoire flash de 16 gigas.

– La console ne sera pas rétrocompatible avec les jeux PlayStation 3.

– Le PlayStation Plus sera un pilier important de la nouvelle console, qui devrait être connectée en permanence.

– La PlayStation 4 sera vendue avec un nouveau PS Move et une caméra.

– Les classiques de la PSone et de la PlayStation 2 seront disponibles en Cloud gaming via le service Gaikai.

– La PlayStation 4 tournera avec un processeur AMD quadri-coeurs produit à 28nm. Nom de code : Liverpool.

– Son prix de lancement sera compris entre 400 et 500 dollars euros.

Si ces caractéristiques s’avèrent exactes, Sony Computer Entertainement risque de se mettre beaucoup de monde à dos en tuant le marché de l’occasion. L’absence de rétrocompatibilité risque également de faire grincer des dents, à moins d’ouvrir (gratuitement) un large catalogue d’anciens titres aux membres du PSN+ via le Cloud gaming.

 

Source: Playfrance

Discussions

Laisser un commentaire