« La PlayStation 4 serait déjà bénéficiaire sur la base de chaque unité vendue » : l’annonce est signée Kazuo Hirai, PDG de Sony, qui s’est exprimé vendredi sur le site japonais Impress Watch.

 

Contrairement à la Playstation 3, qui était trop onéreuse à produire et a mis des années à devenir rentable, la PS4 a réussi ce pari en six mois environ.

Cette différence est en partie due aux composants de la console, moins chers à produire que ceux de sa grande soeur, mais aussi à un « écosystème tout à fait différent des précédentes générations de machines ». La fin de la gratuité pour le service en ligne de Sony, le PlayStation Network, a notamment permis de compenser les coûts liés à la fabrication de la dernière PlayStation.

Sur les 7 millions de PS4 qui ont trouvé acquéreur dans le monde, chiffre arrêté au 6 avril, le PDG de Sony indique que près de la moitié sont connectées au service payant Playstation Plus.

Au total, Sony annonce 52 millions d’utilisateurs actifs dans le monde pour le Sony Entertainment Network, dont 4,5 millions ont déjà téléchargé l’application PlayStation App pour smartphones et tablettes.

Les ventes de jeux, sur lesquelles Sony touche des royalties, sont également à mettre au crédit de ces bons résultats : plus de 20,5 millions d’unités ont trouvé preneur depuis le lancement de la machine

« Il est probable que la PS4 sera la plateforme qui dépassera les bénéfices réalisés avec la PS2 », pronostique le PDG de Sony.

 

Source: atlantico

 

Discussions

Laisser un commentaire