Le gouvernement a annoncé jeudi dernier que la loi controversée sur la protection des secrets d’état entrera en vigueur le 10 décembre prochain.

 

Le gouvernement du Premier Ministre Shinzo Abe a fait voter le projet de loi par la Diète en décembre 2013 malgré les fortes protestations de l’opposition et des médias. La loi a été enregistrée le 6 décembre 2013 avec la condition qu’elle ne serait promulguée que l’année suivante.

La loi prévoit jusqu’à 10 ans d’emprisonnement pour le fonctionnaire ou toute autre personne qui aurait révélé des secrets d’état auxquels il avait accès. Les journalistes et employés du secteur privé convaincus d’avoir encouragé de telles fuites risquent jusqu’à 5 ans de prison pour utilisation de moyens « inappropriés » dans la collecte d’informations.

Les hauts fonctionnaires de tous les ministères pourront classer les secrets d’état en quatre catégories : défense, diplomatie, contre-terrorisme et contre-espionnage – secrets qui ne seront pas divulgués avant une durée de soixante ans voir davantage pour certains.

Abe a insisté sur l’étape essentielle que représente cette loi dans la protection du Japon et le soutien à ses alliés.

 

source : Japan Today || Image : 360b / Shutterstock.com

Discussions

Une réponse

  1. dio brando

    Le Japon s’enfonce dans une dictature qui profitera aux grands groupes economiques et financiers qui rempliront les comptes des politiciens pendant que la population sera lesee et contaminee dans la plus grande impunite.

Laisser un commentaire