Le METI, le ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie, est fortement engagé dans la promotion de la géothermie.

 

Cette orientation trouve un fort répondant du côté entrepreneurial puisque 16 subventions ont déjà été accordées à des entreprises pour l’année fiscale en cours, soit une de plus que pour l’année 2012.

Ces subventions consistent à financer entre la moitié et la totalité du montant des études de faisabilité (tests de forage et études géologiques par exemple) jusqu’à un plafond de 500 millions de yens.

Parmi les sites retenus figurent 6 parcs naturels, dont l’exploitation géothermique a été ouverte en 2011 grâce à une loi spécifique du ministère de l’environnement relaxant les conditions d’exploitations des énergies renouvelables dans ces parcs.

La première compagnie ayant annoncé souhaiter débuter une étude géologique est l’opérateur électrique Kyushu Electric Power, qui commencera son étude le 16 septembre 2013 dans le parc national d’Aso-Kuju.

Marubeni entend de son côté débuter une étude similaire dans le parc naturel de Daisetsuzan, dans l’île septentrionale d’Hokkaido.

Il s’agit de développements qui correspondent à un potentiel important puisque seulement 520.000 kW sont exploités pour un potentiel de 23,4 milliions de kW, dont la majorité se situe dans les parcs naturels et quasi parc naturels.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: bulletins-electroniques

Discussions

Laisser un commentaire