Plus de mille écoliers d’une ville japonaise ont été rendus malades par des norovirus dont l’origine a été localisée dans une usine de pain de mie, selon les informations diffusées vendredi soir par la chaîne de télévision japonaise NHK.

 

Dès jeudi, quelque 900 cas avaient été enregistrés dans 14 établissements scolaires de la ville de Hamamatsu, à un peu plus de 200 kilomètres au sud-ouest de Tokyo.

Environ 40 enseignants et employés ont également souffert de diarrhées et de vomissements.

Par la suite, des examens ont montré que les enfants et adultes étaient victimes de norovirus, lesquels constituent l’une des causes les plus fréquentes de gastro-entérite non bactérienne (« grippe gastro-intestinale »).

 

Des norovirus ont été trouvés dans le pain

 

L’étude des repas pris par les élèves ont permis d’établir que le seul aliment commun qui pouvait potentiellement être en cause était du pain.

Vendredi, des norovirus ont finalement été trouvés dans les prélèvements effectués dans l’usine de fabrication de ce pain. Les écoles touchées ont été fermées et ne rouvriront pas avant samedi au plus tôt.

Cette affaire survient après l’intoxication de 1.400 à 1.700 personnes à travers le Japon par des produits surgelés dans lesquels a été retrouvée une forte teneur en insecticide, laissant soupçonner une introduction volontaire lors du processus de production.

Une enquête est actuellement en cours et plus de 6,4 millions de produits ont été rappelés par le fabriquant Aqlifoods.

 

Source: BFMTV

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire