Le comité du Patrimoine mondial du l’UNESCO a décidé d’inclure dans sa liste une filature de soie japonaise datant du 19ème siècle.

 

La décision est intervenue ce samedi à Doha, au Qatar, lors d’une réunion du comité.

Elle s’appuie la recommandation de l’organe consultatif, selon lequel la filature de Tomioka, qui se trouve dans la préfecture de Gunma, non loin de Tokyo, mérite en effet de figurer sur la liste du patrimoine mondial.

Il s’agit de la première filature de soie publique dans l’histoire du Japon.

Elle a vu le jour en 1872 et regroupe quatre bâtiments, dont une usine en brique.

Selon le comité, l’enceinte de Tomioka montre comment l’introduction des techniques françaises de filature ont permis au Japon de produire à grande échelle des articles de soie de haute qualité.

Le comité a par ailleurs fait valoir la précieuse contribution de cette entreprise à la modernisation du Japon.

Dix-huit sites nippons, donc 14 culturels, figurent désormais sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire