L’indice de confiance des consommateurs japonais a bondi de 4,1 points en janvier, après voir reculé durant quatre mois d’affilée, grâce au regain d’optimisme général depuis le retour au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe, déterminé à redresser l’économie du pays.

 

Selon une étude mensuelle effectuée par le gouvernement mi-janvier, l’indice général de confiance (exprimé en données corrigées des variations saisonnières) s’est établi à 43,3 points le mois dernier, contre 39,2 points en décembre.

Cet indicateur du moral des citoyens, qui avait chuté après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l’archipel, était ensuite remonté au fil des mois.Toutefois, la détérioration ensuite de l’économie mondiale à cause de la crise en Europe, la cherté du yen et la mauvaise passe traversée par le Japon l’avaient fait rechuter.

L’optimisme renaît toutefois depuis fin décembre, grâce aux mesures fortes prises par le gouvernement de droite pour combattre la déflation qui bride l’activité économique et la cherté du yen qui a handicapé le Japon durant plus de trois ans.
Depuis le retour de M. Abe, qui avait déjà été Premier ministre en 2006-2007, le yen recule et les valeurs remontent à la Bourse de Tokyo, redonnant de l’entrain à la population qui approuve pour le moment sa politique économique à une très large majorité.

 

L’indicateur de janvier a été calculé à partir d’une étude menée le 15 du mois auprès de 6.720 foyers dans l’archipel.

Un résultat inférieur à 50 indique que les particuliers qui redoutent une dégradation de l’environnement économique sont plus nombreux que ceux qui entrevoient une amélioration.

Dans le détail, le sous-indicateur de perception du bien-être économique en général a augmenté de 3,1 points à 42,6 points, celui des perspectives de revenus a gagné 1,9 point à 40,7 points.

Le sous-indice de perception du climat de l’emploi a pour sa part augmenté de 7,6 points à 44,9 points, probablement du fait des espoirs suscités par un vaste plan de relance du gouvernement qui espère ainsi créer 600.000 postes dans divers secteurs, notamment les travaux publics.

Quant au sous-indice des intentions d’achat de biens durables, il a progressé de 3,5 points à 44,8 points.

Discussions

Laisser un commentaire