La Chine a de nouveau critiqué les décisions récentes prises par le Japon vis-à-vis des îles Senkaku, en mer de Chine orientale.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei a déclaré lundi que la Chine avait protesté officiellement contre l’étude des îles Senkaku menée par le gouvernement métropolitain de Tokyo dimanche. Pour M. Hong, cet acte unilatéral est illégal, nul et non avenu.

Evoquant les actions prises par le gouvernement japonais pour accélérer les négociations de rachat des îles qui appartiennent à des propriétaires privés, M. Hong a fait savoir que les efforts déployés par le Japon pour renforcer sa souveraineté n’auraient aucun effet.

Discussions

Laisser un commentaire