Le ministre japonais des Affaires étrangères Koichiro Gemba souhaite que les discussions avec la Corée du Nord, prévues pour la mi-septembre, se déroulent au plus haut niveau.

Le 17 septembre, cela fera dix ans que la Corée du Nord a reconnu avoir enlevé des ressortissants japonais.

La semaine dernière, à Pékin, les représentants des deux pays ont convenu d’organiser dès que possible des discussions à un plus haut niveau autour de nombreux dossiers nippo-nord-coréens. Le Japon a précisé qu’il comptait voir progresser le dossier des enlèvements.

Ce mardi, M. Gemba a indiqué à la presse que le dossier en question, mais également la restitution des dépouilles de citoyens nippons morts dans l’actuelle Corée du Nord vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, seraient au centre des discussions, tout comme les questions sécuritaires.

Il a précisé que le 17 septembre, qui marque le dixième anniversaire de la Déclaration de Pyongyang signée par le Japon et la Corée du Nord, serait une date idéale pour ces discussions.

Discussions

Laisser un commentaire