Le « sushi chef » personnel de feu Kim Jong Il, qui avait fui la Corée du Nord pour son Japon natal il y a une dizaine d’années, est retourné récemment en Corée du Nord sur invitation du nouveau leader Kim Jong Un, rapporte CNN.

« Je lui ai demandé pardon »

Des retrouvailles larmoyantes racontées avec émotion par le cuisinier : « je l’ai serré dans mes bras en lui lançant ‘camarade général’ et j’ai éclaté en sanglots. J’ai dit ‘Fujimoto le traître’ est de retour et je lui ai demandé pardon », a t-il raconté. « Ne t’en fais plus », lui aurait répondu le leader coréen.

Que cache ce pardon très médiatisé ? « Je lui ai dit que si je retournais au Japon sain et sauf, la réputation du ‘commandant suprême’ augmenterait énormément », a reconnu Fujimoto qui a confié que Kim Jong Un lui a accordé un passe pour venir à sa guise dans le pays.

 

Source: Europe1

Discussions

Laisser un commentaire