Envie d’aller prendre un verre ? Pourquoi ne pas aller faire un tour chez le taulier le plus fou de Tokyo ?

 

Tout semble normal lorsque vous pénétrez dans ce petit Izakaya portant le nom de Kagaya, surtout si vous êtes en avance et que les six tables ne sont pas encore occupées.

Après avoir enlevé vos chaussures, vous êtes invité à vous asseoir à votre table. A première vue, le propriétaire, Mark Kagaya, a l’air d’un japonais plutôt timide, enfin ça c’était avant qu’il ne se lache !
Une fois le mode folie enclenché, vous allez comprendre que cet izakaya mérite bien son nom de bar le plus fou du Japon.

Le show commence avec l’arrivée d’une version radio-commandée du personnage de dessin animé japonais Anpanman, nous proposant des serviettes chaudes, posées sur sa tête.

Kagaya est ce qu’on peut appeler un « izakaya de variétés », où le divertissement fait autant partie de l’expérience que la nourriture et la boisson.

Le divertissement ici tourne autour des improvisations du propriétaire et de la réaction du public à ses pitreries.

Mark a repris la suite de ses parents il y a environ 20 ans. A l’origine, c’était un izakaya tout ce qu’il y a de plus normal, puis il a commencé à y ajouter une petite touche de délires, pour devenir aujourd’hui l’image de marque de l’établissement.

Lorsque vous commandez une boisson au Kagaya, vous devez décider à la manière de quel pays vous désirez vous faire servir.

Si vous choisissez le service à l’anglaise, votre boisson vous sera servie des mains d’un Teddy Bear venu tout droit de Mr Bean. Le service à la française transformera Mark en dessinateur venu tout droit du Sacré-cœur. Portant un béret, il dessinera votre portrait tout en chantant une chanson.

Préparez-vous également à quelques gadgets. Les boissons sont servies dans des verres qui vibreront dès qu’ils seront tenus en main ou lâchant un rot une fois posés sur la table.

130322_kagaya_tokyo_bizarre_performance_restaurant_shinbashi_izakaya_bar_2

Si vous avez un creux, des menus sont proposés comme le « Ah- ! I can finally get off work! I’m starving man!! Master, would you get me something good, please? » (Ah-! Je peux enfin partir du travail! Je meurs de faim !! Pourriez-vous m’apporter quelque chose de bon, s’il vous plaît?) pour ¥2,100 (16€) ou encore la formule « Hey Master, you know what, today I’m feeling free, get me something, ‘wow’ me, ‘bang’ me. You know what I’m talking about! » (Hé serveur, vous savez quoi, aujourd’hui, je me sens libre, apportez moi quelque chose, surprenez moi, éclatez moi. Vous savez de quoi je parle !) pour ¥ 2625 (20€).

130322_kagaya_tokyo_bizarre_performance_restaurant_shinbashi_izakaya_bar_3

Malgré ces noms pour le moins originaux, Il s’agit de nourriture typiquement trouvable dans un izakaya, soit du poisson grillé, du poulet frit, ou encore de la soupe tonjiru. Pour un restaurant basé sur l’humour, la nourriture y est étonnamment savoureuse.

Bien sûr, ici on ne commande pas sa nourriture normalement. Mark n’hésite pas à demander aux clients de pousser la chansonnette !

Kagaya est un endroit unique à Tokyo, ou vous sortirez avec la garantie d’avoir le sourire aux lèvres.

 

Informations :

Kagaya
Hanasada Bâtiment B1F, Shinbashi 2-15-12, Minato-ku,
Tél. 03 3591 2347,
Site web

Images : lacarmina.com

Discussions

Une réponse

  1. Hirai Ken

    C’est dommage d’avoir fait un tel article (du moins, si détaillé). Connaissant le Kagaya depuis trois ans, l’un des principes et ce qui fait le charme est l’effet de surprise (il suffit d’aller sur le site pour s’apercevoir que l’idée n’est pas de bien présenter ce qu’il fait mais plutôt une invitation à être surpris). Mieux vaut y aller par soi-même sans trop regarder les vidéos et autre spoiler de l’article pour vivre pleinement cette expérience.

Laisser un commentaire