Le Japon a mis en place des exercices nationaux en cas de tremblement de terre ce samedi après que le gouvernement ait dévoilé un scénario catastrophe mettant en garde contre une secousse dans l’océan Pacifique pourrait tuer plus de 320.000 personnes.

Les exercices annuels ont également eu lieu peu après qu’une alerte au tsunami ait été temporairement délivré au Japon vendredi en raison d’un tremblement de terre de 7,6 sur l’échelle de Richter qui a frappé la côte philippine rappelant la catastrophe de l’an dernier dans le nord du Japon.

La police a suspendu le trafic dans quelques 120 endroits du centre de Tokyo pour libérer les voies d’urgence. Des véhicules militaires et leurs passagers ont été guidés dans les zones à l’abri des gares dans une simulation d’un scénario post-séisme.

Dans tout le Japon, environ 387.000 personnes ont pris part aux exercices.

Le Premier ministre Shikoku Noda, a tenu une conférence de presse pour simulation d’urgence au bureau du Premier ministre et a appelé les gens à évacuer dans l’ordre.

La journée de prévention des catastrophes est un exercice annuel d’entrainement basé sur un scénario de séisme de magnitude 7,3 potentiellement mortelle à Tokyo. Cette journée est organisée pour commémorer l’anniversaire du tremblement de terre du Kanto en 1923, qui a tué plus de 100.000 personnes.

Discussions

Laisser un commentaire