Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a appelé jeudi la Corée du Sud et le Japon à améliorer leurs relations en « oubliant le passé » afin d’assurer la stabilité de la région.

 

« Cela ne dépend que du Japon et de la République de Corée d’oublier le passé », a dit M. Kerry lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue sud-coréen Yun Byung-Se qu’il avait rencontré auparavant.

« Il est crucial dans le même temps de maintenir une coopération trilatérale solide face à la menace nucléaire nord-coréenne », a-t-il ajouté.

Même si la brève visite de M.Kerry en Corée du sud a été dominée par la question du programme nucléaire nord-coréen, les relations difficiles entre Séoul et Tokyo continuent de préoccuper Washington.

La Corée du Sud et le Japon sont les principaux alliés militaires des Etats-Unis en Asie et participent aux discussions à six, actuellement dans l’impasse, sur le programme nucléaire nord-coréen.

Les exactions de l’armée japonaise pendant l’occupation de la péninsule coréenne demeurent une question extrêmement sensible pour Séoul qui estime que Tokyo n’a jamais présenté de véritables excuses.

La Corée du Sud avait vivement condamné la visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe le 26 décembre au sanctuaire Yasukuni où sont honorés 2,5 millions de morts tombés pour le Japon, dont 14 criminels de guerre condamnés après 1945.

Le président Barack Obama doit se rendre au Japon et en Corée du Sud en avril prochain à l’occasion d’une tournée dans la région.

 

Séoul s’attaque à la déformation de la vérité historique par le Japon

 

Le gouvernement cherche à mettre en place des mesures destinées à contrer les tentatives de déformation de l’histoire par le Japon, a indiqué ce vendredi le ministère de l’Education.

Le ministre de l’Education Seo Nam-soo a déclaré lors de la réunion d’un comité parlementaire spécial que les remarques et actions provocatrices récentes de certains politiciens japonais n’ont pas l’air d’être fortuites.

«Leurs actions ne sont pas les simples lapsus qui étaient fréquents par le passé, mais des actions délibérées qui se déroulent par étapes», a-t-il déclaré au comité qui traite des déformations de l’histoire en Asie du Nord-est. «Le gouvernement est très préoccupé et a conscience du besoin de mesures plus fondamentales, à long terme et systématiques.»

Seo a affirmé que le ministère développera et distribuera des documents et des livres scolaires expliquant la position de la Corée du Sud au sujet de l’esclavage sexuel et des îlots Dokdo. Cette documentation sera produite en différentes versions pour les étrangers, les enseignants et les enfants.

 

 

Source: Belga/Yonhap

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire