Le Comité International Olympique n’a pas l’intention de sévir contre Tokyo, malgré les commentaires désobligeants tenus par son gouverneur à l’endroit d’Istanbul, une autre ville en lice pour les Jeux d’été de 2020.

 

Dans un communiqué émis mercredi, le CIO dit avoir demandé au comité de candidature de Tokyo de respecter les règles de conduite, qui interdisent les commentaires portant sur les autres villes candidates.

Le CIO ajoute, dans son communiqué, que le dossier sur cette affaire est maintenant clos.

Dans une citation publiée dans le New York Times, le gouverneur de Tokyo, Naoki Inose, a déclaré que les pays islamiques se battent toujours eux et qu’ils n’ont qu’Allah en commun. Le journal laisse entendre que le gouverneur de Tokyo a critiqué la candidature de la ville d’Istanbul.

M. Inose a par la suite reconnu et corrigé ses propos. Il s’est excusé pour avoir tenu ces commentaires inappropriés.

 

La Turquie accepte les excuses de Tokyo sur la candidature olympique d’Istanbul

 

Le ministre turc des Sports a accepté les excuses du gouverneur de Tokyo pour avoir critiqué la candidature d’Istanbul pour les Jeux olympiques de 2020.

Le ministre turc de la Jeunesse et des Sports, Suat Kilic a déclaré mercredi ; « Nous souhaitons maintenant une compétition amicale entre les villes candidates conformément à des critères établis par le Comité olympique international ».

 

 

Discussions

Laisser un commentaire