La nouvelle compagnie aérienne low cost Jetstar Japan a réduit ses opérations sur trois routes entre Tokyo, Osaka et Okinawa, après les reproches sur la sécurité faits par les autorités de l’aviation civile japonaise (JCAB).

 

Après les « réprimandes » relatées par Japan Today en début de semaine, le ministère des transports reprochant l’emploi de mécaniciens non suffisamment qualifiés, la toute jeune filiale dédiée au vol pas cher de Japan Airlines et Jetstar Airways a décidé de repousser le lancement de nouvelles fréquences sur trois routes dès le 22 novembre 2012. Les lignes affectées relient l’aéroport de Tokyo – Narita à Osaka – Kansai (troisième vol quotidien supprimé jusqu’à début janvier), ou à Okinawa (quatrième vol quotidien supprimé jusqu’à fin mars sauf pendant les fêtes), et la ligne entre ces deux dernières villes (deuxième vol quotidien supprimé jusqu’aux fêtes). 15 000 passagers auraient déjà été touchés par les annulations, la low cost promettant qu’ils se verront proposer des alternatives, avec hébergement le cas échéant, ou le remboursement des billets. .

 

Jetstar Japan a expliqué dans un communiqué que « le petit nombre » de reproches ne concernaient en aucun cas la sécurité des vols, mais l’adhésion à ses propres standards internes qui sont « plus exigeants que ceux de l’industrie au Japon ». Elle précise que des tâches de maintenance auraient été effectuées par deux mécaniciens certifiés par le pays, mais « n’ayant pas l’expérience requise par ses propres standards ». Aucun problème n’aurait été découvert sur leur travail. Il lui est désormais interdit de lancer de nouvelles liaisons ou de renforcer celles existantes, depuis sa base de Narita ou de celle de Kansai – qui vient d’être inaugurée, avec deux Airbus A320 positionnés sur place.

 

Troisième compagnie à bas coûts lancée au Japon en 2012 avec Peach Aviation et AirAsia Japan, Jetstar Japan a commencé à voler en juillet dernier. Sa flotte sera porté à huit appareils à la fin de l’année et « une centaine » à la fin de la décennie, y compris les A320neo commandés en 2011 par Qantas Airways, maison-mère de Jetstar Airways. Cette dernière compte désormais cinq filiales : en Australie et au Japon donc, à Singapour (Jetstar Asia et ValuAir) et au Vietnam (Jetstar Pacific), en attendant le lancement d’une sixième à Hong Kong l’année prochaine.

 

 

Source: Air-journal

Discussions

Laisser un commentaire