Le ministre japonais des Affaires étrangères Koichiro Gemba et le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev ont signé mardi à Tokyo un mémorandum de coopération entre leurs établissements respectifs.

 

La signature de ce document avait été précédée de négociations au cours desquelles les deux parties avaient réaffirmé l’importance de la coopération russo-japonaise pour la sécurité et la stabilité dans la région Asie-Pacifique.

« La situation stratégique dans cette région est en train de changer. Le développement de la coopération multiforme entre la Russie et le Japon répond aux intérêts stratégiques des deux pays », a déclaré le ministre japonais à l’occasion de la signature du mémorandum.

M. Patrouchev a pour sa part souligné qu’il comptait sur sa visite à Tokyo pour « mettre en place un dialogue entre le ministère japonais des Affaires étrangères et le Conseil de sécurité russe ».

Les responsables nippons ne cachent pas qu’ils considèrent la visite de M. Patrouchev comme une occasion de créer une atmosphère propice à la rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le premier ministre japonais Yoshihiko Noda qui doit avoir lieu en décembre prochain à Moscou.

Le secrétaire du Conseil de sécurité rencontrera M. Noda mercredi.

Le développement des relations russo-japonais est entravé par le litige territorial qui oppose les deux pays depuis la Seconde guerre mondial et qui les empêche de signer un traité de paix.

Le Japon revendique quatre îles russes faisant partie des Kouriles du sud: Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai. Pour étayer sa position, Tokyo évoque le traité bilatéral sur le commerce et les frontières de 1855, qui reconnaît la souveraineté japonaise sur les îles faisant l’objet du litige actuel. Moscou rappelle pour sa part que les îles contestées ont été rattachées à l’URSS au terme de la Seconde Guerre mondiale et que la souveraineté russe sur ces territoires a été consacrée par des documents juridiques internationaux.

 

 

Source: Ria

Discussions

Laisser un commentaire