Le Japon est connu pour son nombre élevé de suicides, c’est d’ailleurs la principale crainte des cheminots japonais lors de leur travail.

 

Dans cette vidéo filmée de l’intérieur de la cabine du train, un homme a été vu se faire frapper par un train à la gare de Yokohama, au Japon.

L’incident s’est produit sur la ligne principale Keikyu entre les gares de Kawasaki et Yokohama.

 

Pourquoi montrer de telles images ?

 

Pour vous sensibiliser sur le fait que le Japon, ce n’est pas seulement des idoles et des mangas mais aussi une société sous pression.

La pression qui pèse sur ses travailleurs est telle qu’elle peut conduire à l’abus d’alcool ou au suicide.

Dites-vous que vous auriez pu être sur le quai au moment des faits.

 

Ces images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes:

Discussions

13 Réponses

  1. Al

    « Pourquoi montrer de telles images ?

    Pour vous sensibiliser sur le fait que le Japon, ce n’est pas seulement des idoles et des mangas mais aussi une société sous pression. »

    C’est quoi ces conneries ? Vous pensez vraiment qu’il faut ça pour comprendre que le Japon ce n’est pas seulement « des idoles et des mangas » ?

    N’importe quoi.

    • Lola Dupontel

      Je ne suis pas d’accord, le nombre de personnes idéalisant le Japon est assez élevé en France.
      Ce n’est pas forcement la meilleure méthode pour le signaler, mais le Japon a lui aussi pas mal de problème dont la pression au quotidien en fait partie.
      Faut juste réaliser que le Japon c’est un pays comme un autre et non le pays des pokémons (pour ne pas dire bisounours).

      • Al

        Et donc ?

        Ca n’explique pas pourquoi des [images choquantes] pourraient permettre de se rendre compte que le Japon n’est pas le pays des « pokémons ».

        La seule chose que ça apporte c’est un message qui fait croire aux gens que le Japon n’est qu’un pays de suicidaires. Bien sûr qu’il y a beaucoup de suicides au Japon (mais soit dit en passant, à peine plus qu’en France…) et bien sûr il ne faut pas l’occulter, mais ces façons là ne sont pas du tout les bonnes façons de faire passer un message.

      • Adam Diasu

        Il y a actuellement 66,O3 millions d’habitants en France, pour 127,3 millions au Japon, soit le double, donc s’il y a 10500 suicides par an en France, pour 27 000 au Japon, si vous saviez réfléchir, vous auriez compris que cela revient quasi au même compte tenu du nombre d’habitants, pour qu’un constat global soit fait il faut se baser sur des pourcentages en fonction du nombre de personnes, donc vous pouvez gardez pour vous vos petites statistiques stupides, il n’y a presque pas plus de suicides là-bas qu’ici.

      • GoGo

        « Personnes »? Je dirais plutôt abrutis.. Et rien ne les changeras. Du coup le texte est risible, désolé. Par ailleurs j’ai eu peur en attendant l’impact et au final RIEN mais alors RIEN de choquant. Franchement..

    • Pauline DP

      Je trouve ça triste d’insinuer qu’ils ne cherchent qu’à ennuyer le plus de monde possible. Je pense que si ils choisissent de se suicider dans des lieux publics, c’est justement pour donner une signification à leur mort, qu’ils n’ont peut être pas ressenti de leur vivant. Le suicide au Japon devient un acte « banal », les témoignages ne suffisent plus, il faut désormais des images qui choquent pour faire réagir les gens. Le documentaire « Saving 10,000 » explique très bien ce phénomène.

  2. Julien

    Ce qui est dommage c’est que le gars de droite est équipée de porte palières.
    Ces dernières, selon leur hauteur, empêchent les intrusions.
    En France, à Paris, la RATP a opté pour des « pleines hauteur » (ligne 14), et des « mi-hautes » sur la ligne 1 et ligne 13 (1m80, je crois).
    Au Japon, il existe différentes portes palières, elle sont souvent de taille basse, 1m20, et n’empêchent donc pas les intrusions sur le réseau, et donc les suicides.

    Faut pas croire, mais si des portes palières sont installées, c’est juste réduire le nombre de suicides, qui sont les plaies d’un réseau ferroviaire, vu la durée que prend les constatations judiciaires suite à cela (2h en France environ).

    Mais l’installation de tels systèmes, en France, se heurtent à des conneries. Car selon les « publicitaires », ces dernières gênent le consommateur pour « voir » une pub ! Voilà pourquoi elles sont transparentes.

      • Dio Brando

        A tokyo ca prend pas 2h vu le « peu de temps » (30mn en moyenne) que les trains mettent a repartir. Visionnage des videos du quai pour verifier que c’est pas un accident etc…
        La France a deja pas les moyens d’avoir un reseau convenable alors de telles installations anti suicide sont clairement impossibles.

Laisser un commentaire