Le ministre des Affaires étrangères du Japon Koichiro Gemba demande que les différends territoriaux soient confiés à la Cour internationale de justice. Il faisait apparemment référence à la querelle avec la Corée du Sud à propos des îles Takeshima.

M. Gemba a présenté lundi un discours à une rencontre de haut niveau portant sur la règle du droit, au siège des Nations unies à New York.

Le ministre japonais a déclaré que dans le monde d’aujourd’hui, les pays doivent faire face à plusieurs sources de tension telles que les disputes de territoire. Selon lui, la communauté internationale doit s’efforcer de régler ces querelles de façon pacifique selon la règle du droit. Il souligne que la Cour internationale de justice a comme mandat de régler de tels conflits.

M. Gemba croit que tous les pays devraient reconnaître la compétence de ce tribunal, ce qui veut dire que les Etats qui reconnaissent cette cour, doivent présenter un dossier de défense quand l’autre partie en fait la demande.

Le Japon et la Corée du Sud sont actuellement impliqués dans un différend à propos des îles Takeshima en mer du Japon. Le mois dernier, Tokyo a demandé à Séoul que les deux pays présentent la cause conjointement devant la cour internationale.

Mais le gouvernement sud-coréen ne reconnaît pas la juridiction obligatoire de la cour internationale et a rejeté la proposition japonaise.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire