La Corée du Sud a protesté contre l’intrusion d’un hélicoptère des Forces japonaises d’autodéfense dans la zone d’identification aérienne de défense sud-coréenne située à proximité des îles disputées par les deux nations dans la mer du Japon.

Le gouvernement japonais n’a pas accepté cette protestation. Rappelons que les îles Takeshima sont revendiquées par le Japon mais contrôlées par la Corée du Sud.

La télévision sud-coréenne KBS a relaté cet incident hier jeudi.

Le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré qu’un hélicoptère avait décollé d’un vaisseau des Forces maritimes d’autodéfense du Japon situé à 54 kilomètres à l’est des îles le 21 septembre dernier.

Toujours selon le ministère, l’hélicoptère est entré dans la zone d’identification aérienne de défense sud-coréenne et y est resté pendant cinq minutes. L’hélicoptère a quitté les lieux après avoir reçu un avertissement d’un groupe d’avions de combat sud-coréens, affirme Séoul.

Pour leur part, les Forces japonaises d’autodéfense indiquent que l’hélicoptère menait une mission d’entraînement dans la zone d’identification aérienne de la Corée du Sud. Tokyo dit toutefois qu’il n’y a pas eu de problème parce qu’il s’agissait d’un exercice d’entraînement régulier se déroulant en dessus de la mer et que l’hélicoptère n’a pas violé l’espace aérien sud-coréen bien qu’il soit entré dans sa zone d’identification de défense.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire